8 juin 2010 Netanyahu Dithers- - Histoire

8 juin 2010 Netanyahu Dithers- - Histoire

Une analyse quotidienne
Par Marc Schulman

8 juin 2010 Netanyahu Dithers-

Le Premier ministre Netanyahu continue de tergiverser sur la mise en place d'une commission d'enquête. Il semblerait que le gouvernement américain n'ait pas accepté les directives étroites que voulait Netanyahu (ce qui signifie que la commission se concentrerait uniquement sur la légalité du blocus). Cette opposition en Israël semble également s'accroître. Alors que de plus en plus de vidéos montrant les soldats battus lors de l'incident de la flottille sont diffusées, le sentiment dans le pays passe de la colère contre ceux qui ont attaqué les soldats à la colère contre le gouvernement pour avoir mis les soldats dans cette situation impossible. Certains journalistes/commentateurs de la télévision semblent exaspérés par le temps qu'il faut au gouvernement Netanyahu pour prendre une décision concernant la commission d'enquête, demandant ce qu'ils ont fait pendant des heures et des heures de réunions marathon pour discuter de l'enquête, alors que selon deux correspondants qui en ont parlé, il était clair qu'une enquête s'imposait lundi dernier. Je recommande la lecture de deux articles ; un dans Ha'aretz par Yoel Marcus Welcome Mr Erdogand et un dans le Jerusalem Post par Herb Kenion intitulé Analysis: The Flotilla Dynamic
Le Jerusalem Post a également un article intéressant, de Daniel Pipes, intitulé Lion's Den, Islamist Turkey Overreaches.

Dans le Wall Street Journal d'aujourd'hui, le chroniqueur Bret Stephens a publié un article provocateur intitulé : Israël et ses amis libéraux : pourquoi n'appliquent-ils pas le même amour dur aux Palestiniens. Je ne suis pas d'accord avec une partie de sa prémisse. Je n'ai aucun problème avec les Américains, libéraux ou autres, ayant un niveau plus élevé pour Israël qu'ils ne le feraient pour les Palestiniens ou n'importe qui d'autre. Nous avons des normes plus élevées pour nos amis et notre famille, et j'espère que dans tous les domaines, Israël s'efforce toujours d'atteindre les sommets moraux et éthiques. Mon problème réside davantage dans ce que j'ai dit hier : trop souvent, les critiques libéraux sont trop libres de critiquer et de défendre rarement Israël. Il est intéressant de noter qu'au cours des derniers jours, de nombreux politiciens professionnels, que ce soit le sénateur Kerry ou l'ancien Premier ministre britannique Blair, semblent savoir comment critiquer Israël ; Tout d'abord, défendez-le, et son droit d'agir pour sa défense et ensuite, dites qu'il y a peut-être eu un meilleur moyen d'atteindre les mêmes objectifs.


Faits saillants sur Benjamin Netanyahu

Il a passé son adolescence aux États-Unis et est allé au lycée à Philadelphie.

Premier Premier ministre israélien né après la fondation de l'État en 1948.

Le frère de Netanyahu, Yonatan, a été tué au combat en 1976 alors qu'il dirigeait une mission pour secourir des passagers israéliens à bord d'un avion d'Air France détourné.

Netanyahu a organisé deux conférences internationales sur les moyens de lutter contre le terrorisme, l'une en 1979 et l'autre en 1984.

Chronologie

1967-1972 – Sert dans les Forces de défense israéliennes dans l'unité de commando d'élite Sayeret Matkal.

1976-1978 Travaille aux États-Unis pour le Boston Consulting Group.

1982-1984 – Chef de mission adjoint à l'ambassade d'Israël à Washington.

1984-1988 – L'ambassadeur d'Israël aux Nations Unies.

1988 Retourne en Israël et remporte un siège à la Knesset, le parlement israélien.

1988-1991 Vice-ministre des Affaires étrangères du Premier ministre Yitzhak Shamir.

1991-1992 Sous-ministre au cabinet du premier ministre.

1993 Est élu président du Likoud.

Juin 1996-Juillet 1999 – Premier ministre d'Israël.

Septembre 1996 – A une première rencontre avec le dirigeant palestinien Yasser Arafat.

23 octobre 1998 – Arafat et Netanyahu signent le Mémorandum de Wye, un accord intérimaire, échangeant des terres et du pouvoir pour protéger Israël de la violence politique.

1999 Suite à sa défaite aux élections, Netanyahu démissionne de la Knesset.

1999-2002 – Travaille dans le secteur privé.

2002-2003 – Ministre des Affaires étrangères.

2003-2005 – Ministère des finances.

Août 2005 – Démissionne pour protester contre le projet de retirer les colons juifs de Gaza et de rendre leurs terres sous contrôle palestinien.

Décembre 2005 – Est élu chef du parti Likoud.

Août 2007 – Est réélu.

10 février 2009 – Après les élections, les résultats restent flous quant à savoir qui deviendra Premier ministre, Netanyahu ou son principal rival Tzipi Livni. Les deux revendiquent le poste.

19 février 2009 – Obtient le soutien du parlement israélien.

20 février 2009 Devient le premier ministre désigné et commence à travailler sur la formation du nouveau gouvernement.

31 mars 2009 Prête serment en tant que Premier ministre.

1er et 2 septembre 2010 – Assiste à une réunion à Washington organisée par le président américain Barack Obama pour éventuellement relancer les pourparlers de paix entre les dirigeants israéliens et palestiniens. Les autres dirigeants présents sont le président égyptien Hosni Moubarak, le roi Abdallah II de Jordanie et le président palestinien Mahmoud Abbas.

14 septembre 2010 – Rencontre avec Abbas en Egypte pour le deuxième cycle de pourparlers de paix dans deux semaines. Sont également présents la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton et l'envoyé spécial américain au Moyen-Orient George Mitchell.

4 mai 2011 – Dénonce l'accord de réconciliation signé par le Fatah et le Hamas en Égypte et appelle Abbas à "annuler immédiatement l'accord de réconciliation avec le Hamas et à choisir la voie de la paix avec Israël".

24 mai 2011 – S'adresse à une réunion conjointe du Congrès américain. Netanyahu se dit prêt à faire des "compromis douloureux" pour un accord de paix avec les Palestiniens. Cependant, il répète qu'Israël n'acceptera pas un retour à ses frontières d'avant 1967.

13 juin 2012 – Israël publie un rapport de 153 pages critiquant la gestion par Netanyahu d'un raid contre une flottille d'aide turque à Gaza en 2010, où neuf militants turcs ont été tués.

27 septembre 2012 – Dans un discours aux Nations Unies, Netanyahu exhorte l'Assemblée générale à tracer une "ligne rouge claire" pour empêcher l'Iran de développer des armes nucléaires.

9 octobre 2012 – Appels à des élections anticipées après avoir échoué à se mettre d'accord sur un budget avec ses partenaires de coalition.

9 octobre 2012 – Le parlement israélien vote sa dissolution et prévoit une élection le 22 janvier 2013.

22 janvier 2013 – Selon les sondages de sortie des médias, le parti Likoud Beitenu de Netanyahu remporte 31 sièges à la Knesset lors des élections. Le parti Yesh Atid, nouveau mouvement centriste, arrive à une surprenante deuxième place avec au moins 19 sièges.

24 mars 2013 – Présente ses excuses à la Turquie pour le raid de 2010 sur la flottille Mavi Marmara à destination de Gaza.

1er octobre 2013 – Dans un discours prononcé à l'Assemblée générale de l'ONU, Netanyahu accuse le président iranien Hassan Rouhani de chercher à obtenir une arme nucléaire et le décrit comme « un loup déguisé en mouton, un loup qui pense pouvoir tirer la laine sur les yeux des communauté internationale.”

24 novembre 2013 Dit aux journalistes que l'accord sur le nucléaire iranien que les dirigeants mondiaux ont conclu avec Téhéran est une "erreur historique".

27 avril 2014 – Dit à CNN qu'Israël ne peut pas négocier avec le gouvernement d'Abbas tant qu'il est soutenu par le Hamas, en disant : « J'appelle le président Abbas : déchirez votre pacte avec le Hamas ».

18 mars 2015 Est réélu Premier ministre.

1er octobre 2015 – Netanyahu dit qu'il est « prêt à reprendre immédiatement les pourparlers de paix directs avec l'Autorité palestinienne » sans aucune condition préalable. .

13 février 2018 – La police israélienne annonce qu'il y a « des preuves suffisantes » pour inculper Netanyahu d'accusations criminelles dans deux affaires de corruption. Selon un communiqué de la police, les autorités ont trouvé des preuves d'"acceptation de pots-de-vin, de fraude et d'abus de confiance". Netanyahu a déclaré que les allégations contre lui seraient rejetées.

2 mars 2018 – Netanyahu est interrogé pendant cinq heures dans l'affaire 4000, qui allègue qu'il a accordé des avantages réglementaires d'une valeur allant jusqu'à 1 milliard de shekels (environ 280 millions de dollars) à son ami en échange d'une couverture médiatique favorable. C'est la troisième affaire dans laquelle il est cité comme suspect. La police interroge simultanément la femme de Netanyahu, Sara, à un endroit différent. Netanyahu proclame son innocence et celle de sa femme dans une vidéo sur Facebook peu de temps après la fin des interrogatoires.

30 avril 2018 – Lors d'un discours prononcé par le ministère israélien de la Défense à Tel Aviv, Netanyahu a déclaré qu'Israël avait des preuves que les responsables iraniens mentaient lorsqu'ils ont déclaré que l'Iran ne poursuivait pas les armes nucléaires et que la République islamique conservait des "archives atomiques" dans un complexe secret. . Le lendemain, le porte-parole de l'AIEA, Fredrik Dahl, a déclaré à CNN qu'il n'y avait "aucune indication crédible d'activités en Iran liées au développement d'un dispositif explosif nucléaire après 2009."

27 septembre 2018 – S'adressant à l'Assemblée générale des Nations Unies, Netanyahu affirme que l'Iran possède une deuxième installation et un entrepôt nucléaires «secrets» à Téhéran. Il n'a offert aucune preuve de la réclamation ou des détails.

28 février 2019 – Le procureur général d'Israël annonce que Netanyahu sera inculpé de corruption et d'abus de confiance résultant de trois enquêtes, dans l'attente d'une audience. L'audience ne devrait pas avoir lieu avant les élections d'avril, au cours desquelles Netanyahu briguera un cinquième mandat. Netanyahu répond en disant que la « gauche » a « exercé une pression extraordinaire sur le procureur général pour tenter « d'influencer les élections et de couronner un gouvernement de gauche ».

29 mai 2019 – Netanyahu ne parvient pas à former un gouvernement de coalition à partir des partis élus le 9 avril, la première fois dans l'histoire d'Israël qu'une élection générale n'a pas réussi à produire un gouvernement. De nouvelles élections sont prévues le 17 septembre 2019.

20 juillet 2019 – Netanyahu devient le dirigeant le plus ancien de l'histoire d'Israël, dépassant le premier Premier ministre du pays, David Ben Gourion, 4 875 jours au pouvoir.

17 septembre 2019 – Les sondages à la sortie des urnes pour la répétition des élections générales ne donnent ni à Netanyahu ni à l'ancien chef militaire Benny Gantz la majorité au nouveau Parlement.

21 octobre 2019 – Netanyahu ne parvient pas à former un gouvernement de coalition pour la deuxième fois. Deux jours plus tard, Gantz reçoit un mandat officiel du président Reuben Rivlin pour tenter de former une coalition gouvernementale au pouvoir.

21 novembre 2019 – Le procureur général d'Israël dévoile des accusations de corruption, de fraude et d'abus de confiance contre Netanyahu dans trois enquêtes de corruption distinctes.

26 décembre 2019 – Conserve la direction du parti politique Likoud après une victoire éclatante sur son challenger Gideon Sa’ar.

28 janvier 2020 – Netanyahu est formellement inculpé de corruption, de fraude et d'abus de confiance, peu de temps après avoir retiré sa demande d'immunité parlementaire, une demande qu'il était presque certain de perdre.

2 mars 2020 – Le parti Likoud remporte 59 sièges aux élections législatives, mais il lui manque trois sièges pour obtenir la majorité.

17 mai 2020 – Netanyahu a prêté serment en tant que Premier ministre israélien après que son gouvernement de coalition a remporté un vote de confiance par 73 voix contre 46. Gantz a prêté serment en tant que Premier ministre alternatif et remplacera Netanyahu en tant que Premier ministre en novembre 2021.

24 mai 2020 – Le procès commence devant le tribunal de district de Jérusalem.

15 septembre 2020 Netanyahu et le président américain Donald Trump se joignent aux ministres des Affaires étrangères des Émirats arabes unis et de Bahreïn à la Maison Blanche pour marquer des accords de normalisation historiques entre Israël et les deux pays arabes. Les accords marquent la première fois qu'une telle cérémonie a lieu à Washington depuis 1994, lorsque le président Bill Clinton a regardé le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin et le roi de Jordanie Hussein signer une déclaration qui a ouvert la voie à un accord de paix des mois plus tard.

23 décembre 2020 – Le gouvernement d'urgence de sept mois s'effondre après que le parlement n'a pas respecté le délai d'adoption des budgets 2020 et 2021.

21 mars 2021 – Israël tient sa quatrième élection générale en deux ans. Bien que le parti de Netanyahu remporte le plus grand nombre de sièges au parlement, ni lui ni ses adversaires ne sont en mesure de prouver qu'ils ont le nombre nécessaire pour réunir suffisamment de partis pour atteindre la majorité de 61 sièges nécessaire.


Couverture BP de Slate

« 100 millions de barils de pétrole dans le puits, 100 millions de barils de pétrole : si l'un de ces barils devait se déverser… », par Brian Palmer. Publié le 21 juin 2010.

« Le bilan psychologique de la marée noire : la recherche montre comment la catastrophe nuira à la santé mentale des personnes vivant dans les zones touchées », par Marc Siegel. Publié le 17 juin 2010.

« Vissé si par la mer : une loi maritime vieille de 90 ans permet à BP de se tirer d'affaire pour les travailleurs tués sur la plate-forme Deepwater », par Stephanie Mencimer. Publié le mercredi 16 juin 2010.

« Point de déviation : ce qui manquait au discours d'Obama sur la marée noire de BP », par John Dickerson. Publié le mardi 15 juin 2010.

« BP—Blah Performance : le discours du bureau ovale du président Obama était presque assez moche pour vous faire manquer George W. Bush », par Daniel Gross. Publié le mardi 15 juin 2010.

« Qu'est-ce que le les gens? : Un thriller britannique obscur qui est étrangement prémonitoire sur la marée noire du Golfe », par David Plotz. Publié le lundi 14 juin 2010.

« Le piège à éthanol : l'explosion du pétrole signifiera plus de subventions pour l'industrie du maïs-carburant. C'est une mauvaise nouvelle pour les consommateurs », par Robert Bryce. Publié le 10 juin 2010.

« Déversement de pétrole, projet de loi sur le climat : l'année dernière, Rahm Emanuel a conseillé au président de se montrer cool en matière de plafonnement et d'échange. La catastrophe du Golfe va-t-elle changer leur stratégie ? par Eric Pooley. Publié le 10 juin 2010.

"20 000 fuites sous la mer: la folie des puits de pétrole en eau profonde", par William Saletan. Publié le 9 juin 2010.

« Drôle de question : Obama aurait-il dû appeler le cadre de BP, Tony Hayward ? par John Dickerson. Publié le 8 juin 2010.

« Fracturation hydraulique, sables bitumineux et forage en eau profonde : la nouvelle ère dangereuse de ‘l’énergie extrême’ », par Daniel Gross. Publié le dimanche 6 juin 2010.

« Heads May Roll : Eric Holder dit qu'il poursuivra BP. Mais cela suffira-t-il ? par Christopher Beam. Publié le mercredi 2 juin 2010.

« Sortir des sentiers battus : rechercher la créativité dans la réponse d'Obama à la marée noire », par John Dickerson. Publié le mardi 1 juin 2010.

« Que se passe-t-il sous le golfe du Mexique ? Vos questions sur les puits de pétrole jaillissantes, répondues », par Juliet Lapidos. Publié le vendredi 28 mai 2010.

« Bystander-in-Chief : Obama dit qu'il fait tout ce qu'il peut pour contrôler la marée noire du Golfe », par John Dickerson. Publié le jeudi 27 mai 2010.

« Comment punir BP : bien ? Boycotter? Procès? Quelle est la meilleure façon de faire payer l'entreprise pour la marée noire ? » par Daniel Gross. Publié le mercredi 26 mai 2010. Plus : « Comment punir BP : vos idées les plus créatives, incisives et sadiques sur la façon de faire souffrir l'entreprise », par Daniel Gross. Publié le mercredi 2 juin 2010.

« Des nouvelles que vous pouvez utiliser : Pourquoi les démocrates n'exploitent-ils pas émotionnellement la marée noire ? » par Christopher Beam. Publié le mercredi 26 mai 2010.

« L'argent s'arrête là-bas : à qui devons-nous blâmer la marée noire dans le Golfe ? Faites votre choix », par Christopher Beam. Publié le mardi 25 mai 2010.

« Ouragan contre marée noire : que se passerait-il si une tempête tropicale frappait le pétrole flottant dans le Golfe ? » par Chris Mooney. Publié le 21 mai 2010.

« Danger d'eau : pourquoi BP essaie-t-il d'arrêter la fuite de pétrole du golfe du Mexique avec des balles de golf ? » par Brian Palmer. Publié le 18 mai 2010.

« The Bumbler From BP : Comment le PDG Tony Hayward aggrave encore la catastrophe de la marée noire dans le Golfe », par Daniel Gross. Publié le 17 mai 2010.

« Tubes d'insertion, collants, balles de golf et poils d'animaux : ce sont tous des solutions proposées au déversement de pétrole de BP. Avez-vous de meilleures idées ? » par Josh Levin. Publié le 17 mai 2010. Plus : « Freeze It, Crimp It, Plug It, Nuke It : les idées des lecteurs de Slate sur la façon d'arrêter les fuites de pétrole dans le golfe du Mexique », par Josh Levin. Publié le mercredi 26 mai 2010.

« Vous connaissez l'exercice : le Sénat interroge BP et d'autres dirigeants pétroliers sur le déversement du Golfe », par Christopher Beam. Publié le 11 mai 2010.

« Pourquoi la marée noire est-elle orange ? De plus : si le pétrole doit être pompé hors du sol, pourquoi se répand-il tout seul dans le Golfe ? » par Brian Palmer. Publié le 11 mai 2010.

« Le maillon le plus faible : pourquoi les rivaux de BP devraient faire beaucoup plus pour arrêter la marée noire du Golfe », par Daniel Gross. Publié le 8 mai 2010.

« Avant le grand déversement : les compagnies pétrolières ont une histoire de luttes intempestives contre les améliorations de la sécurité », par Paul Sabin. Publié le 7 mai 2010.

« Les bateaux-pompes ont-ils coulé la plate-forme pétrolière ? Quelques indices d'une catastrophe maritime en février 1942 », par Bryce Hall. Publié le 6 mai 2010.

« Oil Slick : comment BP gère son désastre de relations publiques », par Christopher Beam. Publié le 5 mai 2010.

« Houston, nous avons une marée noire : quand la marée noire du Golfe est-elle devenue visible depuis l'espace ? » par Brian Palmer. Publié le 5 mai 2010.

« Bon gouvernement : la vague de catastrophes aide-t-elle le parti associé au gouvernement militant ? » par John Dickerson. Publié le 4 mai 2010.

« BS chez BP : dans le sud-est de la Louisiane, la colère suscitée par la marée noire est de plus en plus dirigée contre BP », par Justin Vogt. Publié le 3 mai 2010.

« Oh bien : Pourquoi nous sommes si mauvais pour faire face à des catastrophes improbables comme la marée noire en Louisiane », par Christopher Beam. Publié le 3 mai 2010.

« Pétrole et eau : que va-t-il arriver à tout ce pétrole dans le golfe du Mexique ? » par Brian Palmer. Publié le 27 avril 2010.

Le gros lot sur la marée noire de BP

« À BP ou pas à BP : voici pourquoi un boycott inspiré par un déversement n'a pas de sens », par Peter Maass. Publié le lundi 7 juin 2010.

« Le pétrole pourrait obstruer le flux de céréales », par Dan Mitchell. Publié le lundi 7 juin 2010.

« Devinez qui gagne de l'argent grâce à la marée noire », par Chris Thompson. Publié le lundi 7 juin 2010.

"Leaked Oil et Leaky Metaphors", par Dan Mitchell. Publié le lundi 7 juin 2010.

« Kings of the Spill : Les entreprises profitant de la catastrophe pétrolière de BP », par Caitlin McDevitt. Publié le jeudi 4 juin 2010.

« À quel point la marée noire est-elle grave ? Une application pour aider à le découvrir », par Kevin Kelleher. Publié le mercredi 26 mai 2010.

« Pourquoi le forage dans ANWR est une idée stupide », par Matt DeBord. Publié le mercredi 19 mai 2010.

« Ceci n'est pas un film catastrophe : BP peut apprendre d'autres erreurs d'entreprise épiques survenues avant le déversement », par Martha White. Publié le jeudi 6 mai 2010.

« Le PDG de BP ressemble beaucoup à Alan Greenspan », par Chadwick Matlin. Publié le mardi 4 mai 2010.

« Cours accéléré de BP sur les médias sociaux », par Caitlin McDevitt. Publié le mardi 4 mai 2010.

« La catastrophe du lait des fans d'éthanol », par Dan Mitchell. Publié le jeudi 29 avril 2010.


Les meilleurs amis sont mauvais, disent les éducateurs

Je repousse généralement chaque fois que les commentateurs disent qu'Ayn Rand était prévoyant. Après tout, elle n'envisageait pas les conséquences négatives du collectivisme et du socialisme, elle les a vécues, deux fois.

La première fois pendant dix ans en Russie soviétique, puis à nouveau pendant vingt ans sous les administrations Hoover et FDR. Ainsi, alors que les épisodes d'Atlas Shrugged de 1957 peuvent sembler prédictifs des événements d'aujourd'hui, ils sont en fait une abstraction de l'essentiel qu'elle a observé de première main.

Cependant, elle était imaginative et elle avait une superbe capacité à projeter les conséquences logiques d'une idée. Ce n'est nulle part plus évident qu'en 1937 Hymne. Cependant, je ne m'attendais pas à voir les événements de cette nouvelle prendre vie. Maintenant, ils l'ont été.

Un groupe d'"éducateurs" - et ici les citations effrayantes sont bel et bien méritées - affirment qu'avoir un meilleur ami est mauvais.

« Je pense que les enfants préfèrent s'associer et avoir ce seul meilleur ami. En tant qu'adultes, enseignants et conseillers, nous essayons de les encourager à ne pas le faire », a déclaré Christine Laycob, directrice du conseil au Mary Institute et à la St. Louis Country Day School à St. Louis. « Nous essayons de parler aux enfants et de travailler avec eux pour qu'ils aient de grands groupes d'amis et ne soient pas si possessifs envers les amis. »
.
Les responsables de l'école admettent qu'ils surveillent attentivement les amitiés étroites pour détecter les effets indésirables. "Lorsque deux enfants découvrent un lien spécial entre eux, nous honorons ce lien, à condition qu'aucun enfant n'exclue ou rejette ouvertement ou secrètement les autres", a déclaré Jan Mooney, psychologue à la Town School, une école maternelle à la huitième année privée. dans l'Upper East Side de Manhattan.

“Cependant, l'essentiel est que si nous trouvons qu'un meilleur couple d'amis est destructeur pour l'un ou l'autre des enfants ou pour les autres en classe, nous n'hésiterons pas à séparer les enfants et à travailler avec les enfants et leurs parents pour assurer des relations plus saines. dans le futur.”

Je ne prendrai pas la peine de contrer leurs raisons pour lesquelles leur prétention à s'inquiéter de l'intimidation et des relations malsaines sont des rationalisations flagrantes et n'en valent pas la peine. Leurs motivations réelles ne sont pas difficiles à discerner, pour quiconque a lu Hymne. Ils cherchent à collectiviser les relations personnelles, c'est-à-dire à les rendre impersonnelles. Ce sont les héritiers de Dewey.

Choisir un ami proche, quelqu'un qui se démarque comme spécial, c'est faire exactement cela : faire ressortir cette personne dans sa hiérarchie de valeurs. Se démarquer, c'est se démarquer, en dehors du groupe, considérer une personne comme plus importante qu'une autre.

Cela, les éducateurs progressistes ne peuvent tout simplement pas le supporter. Cela va totalement à l'encontre de leur collectivisme étouffant et de leur égalitarisme enveloppant. Ne pas être un faux-bourdon interchangeable, c'est menacer la ruche et provoquer les piqûres de la reine et de ses protecteurs.

Si les parents de ces districts scolaires ont un peu de bon sens, ils retireront immédiatement leurs enfants jusqu'à ce que tous ceux qui épousent de telles opinions aient été complètement purgés. Ils devraient traiter l'exposition de leurs enfants à cette propagande comme ils le feraient pour une épidémie de variole.

Malheureusement, c'est à peu près aussi probable qu'Obama soit destitué. Même s'il s'agissait d'une histoire importante dans le New York Times, la plupart des parents liront l'histoire et hausseront les épaules. Une telle folie est devenue si courante aujourd'hui qu'elle soulève peu de sourcils. Lorsque vous vivez dans l'équivalent moral du 14ème siècle, il est trop facile de devenir stoïque à propos de la peste.

Cela ne devrait pas être trop surprenant. Après tout, lorsque les parents ont eux-mêmes été élevés par comprachicos, le concept d'une maladie qui détruit l'âme devient littéralement impensable.


Un GOP brisé hésite sur la direction

Le Pew Research Center for the People & the Press publie les chiffres bruts :

Où est le GOP ? Les républicains veulent du changement, mais se séparent sur la direction du parti
- Ryan a un attrait plus large dans GOP que Paul, Rubio ou Christie

Centre de recherche Pew pour le peuple et la presse

APERÇU – Après deux défaites consécutives aux élections présidentielles, la plupart des électeurs républicains pensent que leur parti doit résoudre des problèmes majeurs pour être plus compétitif à l'avenir. Et environ six sur dix disent qu'une meilleure messagerie ne suffira pas à elle seule – le GOP doit également reconsidérer certaines de ses positions…

Je vous ai dit que cela se passait le 5 mars 2009.

L'écriture était déjà clairement sur le mur :

Papa longues jambes

… ce sont les secousses d'un papa mort aux longues jambes.

Il y a deux possibilités distinctes à ce stade, toutes deux menant à la même conclusion :

1. Que le GOP renaîtra de ses propres cendres alors que quelqu'un reformule de manière significative la philosophie et rebaptise un "nouveau" GOP qui EST considérablement différent du larcin raté du parti qui a été en charge non pas d'un, mais de DEUX effondrements bancaires depuis le "Reagan Révolution."

2. Que le GOP mourra, comme les Whigs, et se reformera autour de l'aile libertaire, comme cela semble de plus en plus probable.

[…]

Quoi qu'il en soit, le Parti de Nixon et Reagan est aussi mort et enterré que le « Parti de Lincoln » l'était en 1876. et l'accord impie avec les hommes du Klan du Sud pour tuer Reconstruction comme un « compromis » pour installer Rutherford B. Hayes et jeter Samuel J. Tilden, qui a remporté le vote populaire. (La première « élection volée », si vous ne comptez pas le vol de pluralité de John Quincy Adams à la Chambre des représentants par rapport à la pluralité beaucoup plus grande d’Andrew Jackson.)

Donc, ce que vous voyez maintenant, c'est le tressaillement d'un grand papa mort et mort - toute ressemblance avec Rush Limbaugh est purement intentionnelle.

Rush Limbaugh est le nouveau GOP

Le soi-disant "Parti républicain" de ma jeunesse est aussi mort qu'Eisenhower.

Le futur «Parti républicain» veut être encore plus «conservateur», si par «conservateur» vous entendez volontairement ignorant, anti-science, anti-connaissance, raciste, sexiste et isolationniste dans un culturelle mondiale.

Mais s'il vous plaît, notez que je vous l'ai bien dit, il y a mille six cent neuf jours juliens.

Rencontrez le nouveau patron … comme l'ancien patron

Ecrivain, auteur publié, romancier, critique littéraire et observateur politique pendant un quart de siècle plus d'un quart de siècle, Hart Williams a vécu toute sa vie dans l'Ouest américain. Ayant grandi dans le Wyoming, le Kansas et le Nouveau-Mexique, survivant du Texas et vétéran d'Hollywood, M. Williams vit actuellement dans l'Oregon, avec une quantité étonnante de pollen. Il a un blog animé His Vorpal Sword. Ceci est posté de son blog.

Ecrivain, auteur publié, romancier, critique littéraire et observateur politique pendant un quart de siècle plus qu'un quart de siècle, Hart Williams a vécu toute sa vie dans l'Ouest américain. Ayant grandi dans le Wyoming, le Kansas et le Nouveau-Mexique, survivant du Texas et vétéran d'Hollywood, M. Williams vit actuellement dans l'Oregon, avec une quantité étonnante de pollen. Il a un blog animé, His Vorpal Sword (pas d'espaces) point com.


RUPTURE : rapporte que Sara Netanyahu a été traitée dans une clinique psychiatrique viennoise

FAIRE UN DON: C'est le genre de rapport que vous ne trouverez nulle part ailleurs. Des informations cachées dans des sites Web obscurs. Je les trouve auprès de sources qui partagent leurs histoires avec moi parce qu'elles comprennent le rôle essentiel que je joue. Si vous appréciez ce rapport, veuillez faire un don pour le soutenir. Utilisez le lien Paypal dans la barre latérale. Si votre employeur a un programme de dons jumelés, vous pouvez faire un don à mon parrain fiscal, Independent Arts & Media, et désigner le don pour soutenir Tikun Olam.

??: שרה נתניהו טופלה בקיץ האחרון באגף הפסיכיאטרי בבית החולים הכללי של וינה

נתניהו מאיימת להגיש נגדי תביעת דיבה בארה”ב, רק מפני שציטטתי דיווח עיתונאי על פסיכיאטרי שעברה בווינה

. ושתפו pic.twitter.com/G2ZJlnti9h

– Benjamin Netanyahu (@netanyahu) 30 juillet 2020


L'été dernier, Sara Netanyahu a disparu des plateformes de médias sociaux qu'elle utilise régulièrement pour défendre son mari, elle-même et ses fils contre les attaques d'Israéliens mécontents fatigués de son régime corrompu. Pendant plusieurs semaines, elle n'a pas été photographiée ou vue en Israël. Des rumeurs ont commencé à circuler selon lesquelles elle était malade, qu'elle avait été hospitalisée dans un pays étranger, etc.

Sara Netanyahu cherche désespérément à projeter une image publique bienveillante et douce

En mars dernier, le site d'information bulgare, Focus News Agency, a publié un article faisant la promotion de la chaîne d'hôpitaux autrichienne AKH Wien, qui prévoyait d'étendre ses installations en Bulgarie. Le rapport a noté le nombre de célébrités et de politiciens puissants qui ont cherché à l'hôpital pour un traitement médical. Parmi eux se trouvait, selon l'article (version Google Translate), Sara Netanyahu :

L'épouse du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Sarah Ben-Artsi Netanyahu, a été soignée avec succès dans le service psychiatrique de l'hôpital l'été dernier.

Fin juillet 2020, une fois que les rumeurs ont commencé à tourbillonner, Sara a envoyé le directeur des médias numériques du PM pour faire des interviews avec les médias en disant que Sara allait bien et qu'elle publierait bientôt une vidéo pour le prouver. En effet, c'est exactement ce qu'elle a fait.

Elle y expliquait que son absence avait été causée par des questions urgentes liées à la fin de son année de travail. Comme elle est psychopédagogue, il est possible qu'elle fasse référence à des clients qui arrivent à la fin d'une année scolaire. Mais il n'est pas clair si elle exerce toujours en tant que psychologue, si elle voit des clients, etc. En d'autres termes, je doute fortement que tout cela soit vrai. Cela augmente bien sûr la crédibilité du rapport bulgare.

J'ai traduit sa déclaration vidéo parce que c'est un modèle du genre, un exemple du narcissisme extrême et de la mégalomanie pour lesquels elle est tristement célèbre :

“Dernièrement, j'ai vu quelque chose de terriblement dérangeant qu'ils appellent “fake news,” et à propos de cette honte qu'ils dirigent contre mon mari, moi et mes enfants. Même mon plus jeune fils y a été soumis.

Mes amis, la honte est quelque chose que nous avons vu dernièrement pendant la période où nous avions les médias sociaux. Nous voyons beaucoup d'enfants blessés [par cela]. En tant que psychologue, je connais plusieurs cas d'enfants de 15 à 16 ans qui se sont suicidés. Ils l'ont fait à cause de la honte que leurs amis leur ont adressée. C'est inexcusable que cela se produise. Alors rappelez-vous que je suis un être humain. Mes enfants sont des gens, des âmes, nous sommes tous des gens qui ressentent de la douleur, qui ressentent une telle douleur.

Je demande donc vraiment à toutes les parties de se retenir et de ne pas lancer d'appels au meurtre du Premier ministre et de sa famille. Profitons de l'énergie positive et faisons les choses pour que ce soit mieux pour nous tous.

Elle fait sans doute référence aux manifestations hebdomadaires anti-Bibi qui ont balayé le pays à la lumière de son procès pour corruption. Des centaines de milliers d'Israéliens ont demandé sa démission. La police a attaqué certaines des manifestations et blessé des personnes qui s'opposaient à lui. Quelques têtes brûlées ont menacé Bibi. Et étant donné la réputation de Sara en tant que puissance derrière le trône, il y a aussi beaucoup d'hostilité envers elle.

Mais visiblement, elle joue la carte de la victime, essayant de s'attirer la sympathie d'un pays qui la déteste passionnément. Sans compter qu'ils incitent délibérément à la haine contre les multiples secteurs de la société israélienne qui s'y opposent. Est-il surprenant que les Israéliens répondent de la même manière ?

Il est important de clarifier quelque chose. J'ai toute la sympathie du monde pour ceux qui souffrent de problèmes de santé mentale. Ce message ne vise en aucun cas à les stigmatiser. Cela étant dit, lorsqu'il s'agit de diriger un pays, les dirigeants doivent être lucides et rationnels. Il est essentiel que leur pensée ne soit pas affectée par des processus de pensée déformés. Nous dans ce pays avons récemment vu assez de ce genre de pensée délirante dans notre leadership politique.

Certains Israéliens s'opposent à ce que les antécédents médicaux personnels de Netanyahu soient un jeu équitable pour les journalistes. À cela, je dis, lorsque vous êtes une personnalité publique majeure et que le sort de votre nation est entre vos mains et celles de votre mari, alors tous les paris sont ouverts. Tout dans votre vie est un jeu équitable puisque vous n'êtes plus la personne moyenne dans la rue.

Sara Netanyahu n'est pas une femme politique typique. Elle ne s'assoit pas à l'arrière-plan. Elle joue un rôle clé dans la prise de décision et les questions de personnel. Elle ne se contente pas de donner son avis sur des nominations politiques cruciales, elle exerce ses prérogatives de manière agressive. J'ai rendu compte ici d'un certain nombre de nominations militaires, politiques et de renseignement qu'elle a rejetées parce qu'elle n'aimait tout simplement pas ou ne faisait pas confiance au candidat.

Elle est précisément la mauvaise personne pour être dans une telle position. Israël est en proie à un conflit interne et externe massif. Il fait face à des choix de vie ou de mort. Toute décision unique pourrait vraisemblablement conduire à une guerre régionale ou à l'effondrement complet de l'ordre social national. Ce n'est pas la personne que vous voulez siéger aux côtés du chef de la nation et avoir un impact sur son processus de prise de décision. C'est une personne abîmée terriblement proche du pouvoir dans un pays gravement touché.

Réponse de Sara Netanyahu : Ofer Golan, qui se décrit comme le « porte-parole de Netanyahu » a envoyé cette menace légale au nom de Sara :

Une grande histoire de fausses nouvelles du début à la fin. Il s'agit d'une calomnie faible et discréditée, répétée maintes et maintes fois par des éléments de gauche en Israël à des fins politiques. Même la tentative d'utiliser un blogueur américain d'extrême gauche pour répandre des mensonges n'empêchera pas un procès en diffamation contre lui aux États-Unis.

Je lui ai répondu que j'accueillerais un tel procès aux États-Unis ou ailleurs. Les avocats feront la queue pour me défendre. Cela permettrait à mon avocat de la déposer et de citer à comparaître des documents (y compris des carnets de voyage) qui confirmeraient où elle se trouvait pendant les semaines où elle a disparu de la vue du public israélien.


Les républicains n'abandonneront jamais Israël

Dès les premiers instants de l'histoire américaine, avant qu'il n'y ait un État d'Israël, les Américains rêvaient d'une patrie juive. À chaque génération de chaque siècle de l'histoire américaine, le plus grand des patriotes et dirigeants américains a lié le cœur de l'Amérique à la cause d'Israël. Pourquoi? Qu'y a-t-il dans l'Amérique qui nous relie si profondément à Israël ?

Il existe de nombreuses explications possibles : notre code moral commun, profondément enraciné dans la loi mosaïque, notre histoire commune en tant que nations fondées par ceux qui cherchent refuge contre les persécutions religieuses, nos systèmes politiques démocratiques, nos systèmes économiques de libre marché, notre engagement commun envers l'égalité, la tolérance et générosité face à un traitement moins que généreux de la part des autres.

Avec tout cela en commun, il n'est pas étonnant que nous partagions non seulement une profonde amitié, mais aussi des ennemis. Partout où il y a un titan de la tyrannie partout dans le monde, il déteste l'Amérique et il déteste Israël.

Qu'y a-t-il dans ce petit pays, s'accrochant à peine à une petite bande de terre, qui provoque ainsi les puissances du mal sur la terre ? Je dirais que ce ne sont pas seulement les différences politiques, historiques ou ethniques qui sont à l'origine de cette animosité. Je crois que la présence même du peuple juif, survivant à toutes les horreurs, prospère au milieu de la terreur et des attaques constantes, sert en effet de réprimande aux nations parce que sa nationalité, sa béatitude continue, malgré toutes les malédictions que l'homme a crachées et infligé, est une manifestation irréfutable au monde qui regarde l'alliance de Dieu avec le peuple d'Israël.

Certains diront que nous partageons des intérêts avec Israël. Je dirais que nous partageons Foi avec Israël. Alors que l'homme moderne devient de plus en plus laïc et oublie Dieu, la nation d'Israël est un rappel brutal que Dieu d'Israël n'a pas oublié l'homme. Les Américains sont un peuple profondément religieux, la plupart d'entre nous étant enracinés dans une tradition judéo-chrétienne. En tant que tel, notre lien avec Israël n'est pas seulement au niveau politique ou économique. Notre lien est spirituel. Comme Ruth l'a dit à Naomi dans les Écritures hébraïques, ainsi l'Amérique dit à Israël : « Où tu iras, nous irons, ton peuple sera notre peuple, et ton Dieu notre Dieu. »

L'administration actuelle a abdiqué la solidarité traditionnelle de ce pays avec Israël. Aujourd'hui, Israël est vraiment seul parmi les nations, face à des menaces existentielles plus dangereuses et plus imminentes que jamais. Le peuple américain n'a pas abandonné Israël, mais il est indéniable qu'Israël a été laissé à lui-même par l'administration et ses collaborateurs au Congrès.

Je fais référence, bien sûr, à la menace grave et croissante en Iran. Alors qu'Israël implore la communauté internationale d'agir, quelle est la réponse de l'Amérique ? Nous sommes gouvernés par un Neville Chamberlain des temps modernes, émettant constamment des assurances de paix à venir remplies de double langage orwellien sur le fait de ne pas tolérer un Iran nucléaire tout en abandonnant simultanément tous les leviers possibles qui pourraient être utilisés pour amener le programme nucléaire de l'Iran à ses genoux.

Le financement, les ressources, les armes, l'entraînement et les soldats de l'Iran tuent des Américains en Irak et en Afghanistan tout aussi sûrement qu'ils soutiennent les efforts du Hezbollah pour tuer des Israéliens et radicaliser davantage les voisins d'Israël. Et encore l'administration Obama tergiverse.

L'Iran n'est limité par aucune sorte d'instinct de survie comme l'étaient les Soviétiques. Il faut donc croire les Iraniens sur parole. Ils vont attaquer.

C'est la dure et froide réalité à laquelle la communauté internationale ne veut pas faire face, car l'admettre nécessiterait de mettre fin à des accords commerciaux lucratifs. Cela demanderait des sacrifices de la part des Européens. Cela nécessiterait une pression diplomatique désagréable exercée sur la Chine. Cela nécessiterait des appels téléphoniques désagréables à Moscou. Cela pourrait même nécessiter une certaine courtoisie lors de la prochaine visite du Premier ministre israélien aux États-Unis.

Pour le bien de Jérusalem, nous ne devons pas nous taire.Pour le bien de Jérusalem, nous ne devons plus permettre à cette administration ou à toute autre administration de remettre en question la relation entre Israël et l'Amérique. Pour le bien de Jérusalem, le monde ne peut plus exiger qu'Israël brade la sécurité de son peuple et fasse toutes les concessions du livre juste au cas où une direction palestinienne se présenterait à la table de négociation prête à reconnaître Israël. droit d'exister.


Certains Israéliens font ce qu'il faut, mais le Shin Bet hésite

Il n'y a guère de repentir suffisant pour réparer les dommages causés aux relations israélo-palestiniennes par l'incendie de la mosquée Yasuf dans un acte de hooliganisme par les colons de la colonie voisine de Tapuach. Mais certains Juifs essaient.

Sur cette image, le rabbin Menachem Froman, l'un des fondateurs du mouvement Gush Emunim devenu interlocuteur du Hamas, a conduit un groupe de ses partisans jusqu'au village de Yasuf, où ils ont été rapidement refoulés par les FDI et la police des frontières qui semblaient réticents à autoriser les Juifs à être vu s'excuser auprès des musulmans pour la violence.

Heureusement, le gouverneur provincial palestinien de la région les a rencontrés au barrage routier et a gracieusement accepté les Corans qu'ils ont offerts pour remplacer certains des livres saints brûlés par les pogromistes.

Bibi Netanyahu a publié cette déclaration presque risible étant donné que la police israélienne sait d'où viennent les hooligans et sait probablement qui a perpétré le crime, mais n'a appréhendé personne :

Il a déclaré avoir ordonné aux services de sécurité d'essayer "d'appréhender les auteurs et de les traduire en justice le plus rapidement possible".

À peu près aussi rapidement que le tueur homosexuel de Tel Aviv a été appréhendé (pas encore, des mois après l'attaque).

Peut-être que la raison de cette mauvaise performance a quelque chose à voir avec les gants de chevreau avec lesquels le Shin Bet s'occupe des terroristes des colons juifs. Didi Remez annonce via Haaretz que l'agence de renseignement qui est censée surveiller et prévenir les attaques terroristes juives a développé un nouvel outil innovant dans son arsenal : le « parler d'avertissement ». Oui, je ne plaisante pas :

…Au cours des trois derniers mois, cinq militants de droite ont été convoqués à des pourparlers d'avertissement, où des hommes du GSS leur ont dit qu'ils les considéraient comme responsables des événements du « Price Tag ».

De toute évidence, les gants sont retirés et avec de nouvelles tactiques si dures, ils vont briser l'anneau de terreur et le déraciner illico. L'une des personnes convoquées a écrit sur sa peur palpable face à ses interrogateurs coriaces :

Mais il s'avère que même le Service général de sécurité de l'État d'Israël, composé de psychologues experts et des meilleurs et des plus intelligents professionnels du pays, ne peut pas vaincre un simple juif qui croit en Dieu béni !

Je vous le dis, les agents israéliens ont vraiment leurs priorités bien définies. Ils ont tabassé des manifestants non violents et disloqué l'épaule d'un professeur de l'université Ben Gourion qui protestait contre l'expulsion de Palestiniens de leur maison et ils offrent pratiquement une tasse de thé aux colons alliés aux pogromistes qui ont réduit en cendres une mosquée palestinienne.

Richard Silverstein

Silverstein publie Tikun Olam depuis 2003, Il expose les secrets de l'État de sécurité nationale israélien. Il vit à Seattle, mais son cœur est à l'est. Il publie régulièrement dans Middle East Eye et Jacobin Magazine. Son travail a également été publié dans Al Jazeera English, The Nation, Truthout et d'autres médias.

En rapport

Faire la bonne chose serait pour le rabbin de rassembler ses collègues colons illégaux, d'emballer leurs affaires et de retourner sur la Ligne verte.

Dans l'ensemble, la présence continue des colons est bien plus dommageable que la profanation d'un seul édifice religieux.

Vous avez raison à propos de la "grande image"... C'est pourquoi tout ce que n'importe qui peut faire dans la "petite image" est important.

Plus que de monter un spectacle pour le monde, je sais que ces gens veulent changer les perspectives juives israéliennes. Il est vrai que certains d'entre eux semblent naïfs et ont une croyance presque mystique dans la possibilité de vivre dans un grand État/confédération avec des frontières ouvertes et aucune souveraineté nationale dans Saint-Jérus.

En chemin, ils ouvrent la possibilité de meilleures relations, quelle que soit la solution politique spécifique, si jamais elle se présente. Je ne pense pas que ces actions reportent cette solution de quelque façon que ce soit.

PS Il est très difficile de concilier la réalité selon laquelle le saint rabbin Froman a été associé au méchant et odieux Moshe Levinger et à sa bande à Hébron. Non pas que Gush Emunim en général n'ait jamais été une bande d'anges n'ayant que de bonnes intentions envers les personnes qu'ils ont déplacées et dont ils ont exploité les ressources pendant tant d'années. C'est juste que Levinger est à l'extrême même de ce spectre de méchanceté.

J'ai écrit quelques articles sur Froman. Il est tout à fait un retour aux anciens archétypes prophétiques bibliques. Un pur moraliste religieux pour le bien et pour le mal. Je l'admire, mais il peut alternativement me conduire dans un arbre. Je ne pense pas qu'il et Levinger auraient beaucoup en commun maintenant.

Froman a-t-il eu une révélation quelque part en cours de route le long des lignes de « Amazing Grace » ? Est-il toujours un chef de Gush Emunim ? Je demande parce que je n'ai pas suivi sa carrière depuis un bon moment.

Il semble que des sionistes comme Froman – et Myron – essaient d'avoir le gâteau palestinien et de le manger aussi. Je ne fais pas confiance aux gens qui blessent d'une main et appliquent des pansements de l'autre.

Faire la bonne chose serait pour le rabbin de rassembler ses collègues colons illégaux, d'emballer leurs affaires et de retourner sur la Ligne verte.

Je ne pourrais pas mieux dire.

Richard, je ne pense pas pouvoir contester le ton général et l'analyse que vous donnez... mais il semble (au moins pour des raisons politiques) que les villageois ne voulaient pas que des colons entrent. Je pense que c'est un acte démonstratif compréhensible et valable.

Le fait que le gouverneur de zone ait été disposé à se rencontrer est louable et peut-être courageux. (Bien que Froman soit si bien connu dans les cercles palestiniens..)

Une enquête sur la couverture médiatique souligne le triste fait que les Palestiniens dans toute couverture sont presque anonymes, même s'ils sont le gouverneur régional. C'est symptomatique d'un énorme problème.

“Avertissement pourparlers” ? Sont-ils sérieux ?

« Shlomo, nous vous avons appelé aujourd'hui parce que nous pensons que vous envisagez de faire quelque chose de méchant en Cisjordanie. Maintenant, vous savez que ce n'est pas très gentil, et vous contrarierez également M. Netanyahu. Vous savez qu'il n'aime pas avoir à trouver des excuses pour les atrocités que nous commettons contre les Arabes (même s'il est très doué pour cela). Écoute, Shlomo, pourquoi ne pas simplement attendre que notre président s'occupe de ce petit problème palestinien idiot ? Vous en tirerez même un peu d'argent. Maintenant, voici des bonbons pour les enfants. Je suis content que nous ayons eu cette petite conversation. Shalom !”

Un très bon billet. L'équivoque israélienne est scandaleuse. Les colons s'en tirent avec des vols de terres, des meurtres, des lapidations d'écolières et maintenant des incendies de mosquées. Je ne serais pas surpris d'apprendre qu'ils bénéficiaient de la protection de Tsahal alors qu'ils incendiaient la maison de prière.

Les enquêtes d'Israël qui n'enquêtent pas sont aussi farfelues que son gel des colonies qui ne gèle pas.

Allez, HB ! Vous avez l'air de croire que les colons et les gouvernements israéliens sont deux entités différentes avec des objectifs à long terme différents. Je suis sûr que vous comprenez mieux que cela. Je suis sûr que vous savez très bien que les colons aident les gouvernements israéliens (y compris celui du saint Yitzhak Rabin) à atteindre leurs objectifs à long terme tels qu'ils sont énoncés dans le plan Alon, formulé à l'origine par Yigal Alon quelques semaines seulement après les la guerre est terminée (et les apologistes d'Israël sont choqués par la suggestion que le gouvernement israélien a toujours eu l'intention de coloniser et d'annexer la Cisjordanie et Jérusalem-Est comme s'ils n'avaient jamais entendu parler de Yigal Alon et de son plan).

Le gouvernement israélien et TOUS les Israéliens sont responsables des colonies illégales et de tout ce qui en résulte. Ils ont permis la construction de colonies sachant qu'elles sont illégales et volent la terre et l'eau palestiniennes. Le gouvernement a aidé en fournissant des services publics et en construisant des routes reliant les colonies aux villes. Il a regardé de l'autre côté lorsque chaque avant-poste a été construit, et malgré l'accord d'Oslo, il n'en a démantelé aucun.

Shirin, vous avez tout à fait raison, la colonisation de la Cisjordanie et de l'Est de Jérusalem a été planifiée en 1967. Il n'y a aucun doute là-dessus maintenant. Netanyahu va investir de l'argent dans le maintien de ces colonies, ce qui est le sceau final de leur légitimité.

Pour l'Israélien moyen, prétendre qu'il ne le savait pas, et pour lui imputer l'incendie de la mosquée à quelques colons fanatiques, est de la pure hypocrisie.

Heureusement, le gouverneur provincial palestinien de la région les a rencontrés au barrage routier et a gracieusement accepté les Corans qu'ils ont offerts pour remplacer certains des livres saints brûlés par les pogromistes.

C'est une bonne nouvelle à entendre. Les New York Times L'article sur l'incident a tenté de dépeindre Tsahal comme protégeant les visiteurs des habitants en colère et impitoyables.

Une idée encore meilleure serait d'obtenir un don pour acheter des matériaux de construction et de nouveaux corans (espérons-le auprès d'éditeurs palestiniens, s'il en existe) pour le village.

ils offrent pratiquement une tasse de thé aux colons alliés aux pogromistes qui ont réduit en cendres une mosquée palestinienne.

C'est en effet l'un des problèmes majeurs avec Israël qui respecte ses propres promesses et obligations en ce qui concerne le processus de paix. Les personnes les plus nécessaires pour faire respecter les règles et arrêter ceux qui utiliseront la violence, si nécessaire, pour les enfreindre, sont au mieux tièdes envers le processus d'application.

Je ne sais pas quelle serait la solution à cela, si ce n'est que les Israéliens pro-Processus de paix continuent de faire pression sur ces agences pour qu'elles suivent ces règles, et si possible d'amener les gens aux postes appropriés qui les soutiennent.

Pourquoi les habitants de Kfar Yassouf se sont-ils précipités pour réparer les dégâts ? Toute enquête est sûrement entravée par cela. Je suppose que Jack Teitel sera blâmé.

Quel genre d'enquête ? médecine légale. Pensiez-vous que quelqu'un s'en soucierait, puisqu'il ne s'agit que d'une mosquée en Cisjordanie et non d'une synagogue ?? La seule enquête ne consistera qu'à poser quelques questions, puis le tout sera balayé sous le tapis, comme d'habitude.

Oh, vous voulez dire l'enquête inexistante que la police israélienne aurait dû faire mais ne l'a pas fait ? Et cela n'aurait pas été le cas même si les résidents avaient quitté la mosquée en lambeaux pendant des années. Puh-leeze. Donnez-moi une pause.

Jack Teitel est en prison. Il ne peut pas incendier des synagogues à moins qu'il ne s'en tire ou qu'il soit gracié par le prochain président israélien, comme cela semble arriver si souvent aux terroristes juifs. Mais il y a des centaines de colons shahids qui font la queue pour incendier leur propre mosquée afin qu'ils puissent l'inscrire à leur ceinture comme une autre victoire contre les insectes autrement connus sous le nom de musulmans.

Personne n'a de preuves irréfutables que les Israéliens ont commis l'acte. En effet, les Palestiniens ont nettoyé le site avant que la police israélienne n'ait eu l'occasion d'examiner les dégâts. Sur une autre question, où en arrivez-vous à dire que la mosquée a été réduite en cendres par des pogromistes ? Une bande de gauchistes arabes qui aiment les bêtises. Réveillez-vous avant que vos “amis” ne vous tranchent la gorge !

Personne n'a de preuves irréfutables que les Israéliens ont commis l'acte.

Qui a eu l'opportunité de motif et d'amp?? Si ce n'est des hooligans colons dont il y en a tant qui l'ont fait ? Les Palestiniens l'ont fait à eux-mêmes, n'est-ce pas ? Est-ce comme si une femme se violait et blâmait un homme qu'elle déteste ? Vous essayez juste de détourner l'attention. les vrais coupables qui, devrais-je ajouter, auraient déjà été pris dans la plupart des autres pays démocratiques occidentaux dans lesquels la terreur est combattue sans sourciller.

Un tas de bêtises de gauche, d'amoureux arabes.

Je n'aime pas autant les Arabes que je déteste les hooligans, les vandales et les pogromistes se faisant passer pour de bons Juifs.

Réveillez-vous avant que vos « amis » ne vous tranchent la gorge !

Vous êtes le seul ici à parler d'égorgement. Qu'est-ce que cela pourrait signifier?

Un fanatique islamophobe rejoint le parti. Bienvenue, Don. Mais soyez prévenus : nous ne subissons pas les insultes à la légère. Certains d'entre nous ici sont musulmans, et la plupart d'entre nous ici n'acceptent pas le genre de remarques que vous mettez en avant dans les deux dernières phrases de votre commentaire. Ils sont inutilement hostiles et haineux.

Les preuves sont très solides contre les colons, il est ridicule de laisser entendre que des petits hommes verts, des musulmans radicaux, des fakirs hindous ou des femmes au foyer frustrées ont commis ce crime. Votre implication selon laquelle les villageois ont nettoyé le désordre afin d'empêcher une enquête est dûment notée, même s'ils n'avaient aucune raison de croire qu'une enquête israélienne aurait même lieu.

Don’s autres affirmations incluent une diffamation sanglante inversée par laquelle les Palestiniens tirent et tuent leurs propres enfants. Ils n'ont jamais été connus pour faire ça ou montré une quelconque envie de le faire, mais de gentils soldats israéliens n'auraient pas pu le faire et être filmés, n'est-ce pas ? Peu importe combien de fois ils sont connus pour le faire !

N'ayez pas peur les gars ! Je n'ai pas l'intention de bouleverser votre applecart. Je voulais juste voir par moi-même quel est le « ton politique » ici et vous y avez répondu. “La Torah croyant que les Juifs ne sont pas verbalement tolérés”. Mary, profite de ton monde "souillé". Je ne voudrais pas vous causer la moindre consternation. Soit dit en passant, il y a des années, j'ai étudié l'hébreu d'Oulpan avec un professeur dont la famille est restée plusieurs générations à Hébron. Sa famille a été l'une des seules à échapper à l'égorgement par ses voisins. Je me demande qui ils auraient pu être ?

Toujours rancunier, Don ? Rejoindre la fête. Il y a quelques millions de Palestiniens qui se souviennent encore des massacres commis en 1948 et plus tard, d'abord par l'Irgoun et la Haganah, puis par Tsahal. Une histoire violente, non ?

Dans quel sens mon monde est-il « entaché » Don ? Je ne suis pas celui qui trolle les sites de blogs et teste leur « ton politique » en faisant des déclarations et des accusations scandaleuses. Nous essayons d'être une meilleure classe de personnes ici, pas les perdants habituels du hasbarat qui pensent qu'ils peuvent renverser la vapeur contre le monde en voyant la vérité sur Israël.

Vous ne pouvez pas défendre ce que les colons ont fait à cette mosquée, ce n'est pas possible. C'était un acte méprisable et ne peut pas être amélioré en venant ici et en parlant d'Hébron et de gens égorgés il y a de nombreuses années. C'est un argument absurde simplement parce que deux torts ne font pas un droit. La mort et la destruction mutuelles n'ont causé que plus de mort et de destruction.

Mais c'est typique de la hasbara, n'est-ce pas ? Vous, les hasbarats, pleurez les massacres et les méfaits des Palestiniens, mais ne mentionnez pas que de telles choses ne se produisent pas dans le vide. Pour chaque action, il y a une réaction Israël agit et la Palestine réagit. Personne n'est innocent. Je pourrais dire cela à propos d'Hébron, c'est sûr. Et sur tout un tas d'autres choses.

BTW, personne n'a rien dit ici sur le fait de ne pas "tolérer verbalement les Juifs croyants à la Torah". Quoi que cela signifie.

Une dernière question, Marie. Êtes-vous déjà allé en Israël et si oui à quel titre ?

Oui. La capacité est une information privée et ne vous regarde pas.

“Capacité ?” Qu'est-ce que cela signifie ?

Je pense qu'il veut savoir si j'y ai voyagé en tant qu'être humain ou en tant que cargo.

Ou en tant que terroriste ou peut-être en tant que reine de Saba.

Sérieusement, j'ai failli dire ça

« La Torah croyante que les Juifs ne sont pas verbalement tolérés ».

C'est un mensonge. Il y a beaucoup de juifs orthodoxes qui publient ici et qui lisent ce blog. Certains sont d'accord w. moi et beaucoup ne le font pas. Mais je n'ai jamais rien dit ou écrit de la sorte. Les seuls Juifs qui ne sont pas les bienvenus ici sont ceux qui expriment des sentiments ouvertement violents envers les non-Juifs ou leurs compatriotes juifs.

Sa famille a été l'une des seules à échapper à l'égorgement par ses voisins.

Je vois. Ainsi, les Juifs d'Hébron sont la seule partie blessée ici et aucun Palestinien n'a jamais subi un sort similaire ? En outre, l'injustice commise contre les Juifs d'Hébron justifie les abus odieux et les slogans nazis graffitis partout sur l'ancien marché central d'Hébron par de soi-disant Juifs ? Êtes-vous génétiquement câblé uniquement pour percevoir la souffrance des Juifs ? A quel gène cette cécité morale serait-elle associée ?

Je n'allais pas répondre et vous laisser vous délecter de votre propre aveuglement. Cependant, je vais répondre encore une fois. Je voulais savoir si Mary y est allée en tant que touriste ou à titre officiel. Quant à moi, voilà. Je suis allé en Israël plus de 15 fois. Entre 1977 et 1986, j'ai été dentiste bénévole dans un kibboutz (Gvaram) pendant un mois par an. Je suis un ancien président international d'une organisation dentaire juive mondiale. Notre nom orne l'entrée des écoles dentaires de l'Université de Tel Aviv et de l'Université hébraïque. Je suis l'un des fondateurs des écoles dentaires et mon organisation (Alpha Omega Dental Fraternity) a dirigé et soutenu des cliniques dentaires à Sderot et à Kyriat Malachi. J'ai aidé à collecter plus de 20 000 $ pour aider à reconstruire les jardins d'enfants de Sderot que vos « amis palestiniens » ont fait exploser sans discernement pendant environ 8 ans. J'ai perdu un bon ami au profit de vos amis palestiniens quand, l'année dernière, une roquette est tombée à côté de sa voiture. Elle était ma nourrice au kibboutz, une grand-mère veuve de 70 ans. Bien sûr, vos amis, ils se défendent en bombardant et en tirant des roquettes et en s'enveloppant d'explosifs pour tuer autant d'innocents que possible.
Oui Richard Silverstein Je suis génétiquement câblé et en tant que juif américain de 80 ans, je vous trouve méprisable, vous et votre logique imparfaite.
Maintenant, les gens que vous n'avez pas à vous soucier d'un islamophobe, sapant votre sainteté sacrée. Je signe mais demain à l'étude de la Torah, je prierai pour vos âmes égarées.
Shabbat Shalom ou est-ce déplacé ici.

Les roquettes tirées sur Israël ne sont pas sans provocation, Don. Je vois que vous choisissez d'ignorer le fait d'une occupation militaire de 61 ans. Peu m'importe si vous êtes allé en Israël en tant que Mère Thérèse ou Jésus-Christ, vous êtes un fanatique qui ne voit pas non plus la souffrance des non-Juifs sous la brutalité de cette entreprise sioniste autrement connue sous le nom de nettoyage ethnique.

Vous, les sionistes, avez volé la Palestine, et vous ne pouvez pas comprendre pourquoi il n'y a pas eu de paix pendant toutes ces années ? Es-tu sérieux?

Le meurtre d'innocents est une spécialité d'Israël. Je vous suggère de faire des recherches, les statistiques sont horribles.

Vous avez perdu un ami l'année dernière ? A Gaza, des familles entières ont été assassinées. À Bilin l'année dernière, des enfants non armés ont reçu une balle dans la tête à bout portant par des soldats de Tsahal lors de manifestations contre le mur d'apartheid. J'ai des amis dont le jeune cousin, âgé de 3 ans, a été gravement mutilé lors de l'attaque de Gaza l'année dernière. Imaginez être un enfant en bas âge qui portera un sac de colostomie pour le reste de sa vie, à moins que vous ne puissiez seulement reconnaître la souffrance des Juifs sionistes.

En d'autres termes, Don, emmène ton abus ailleurs, ça ne m'intéresse pas.

vos "amis" les Palestiniens ont lancé des roquettes sans discernement pendant environ 8 ans.

Pourquoi les Juifs comme vous semblent-ils croire qu'être Juif signifie que vous ne vous souciez que des autres Juifs. Pas un mot dans votre vitae philanthropique sur l'aide aux Palestiniens en Israël ou dans les Territoires qui avaient besoin d'une assistance dentaire. Leurs bouches sont-elles différentes des bouches juives ? Ou peut-être que votre diplôme en médecine dentaire précisait que vous ne pouviez effectuer des procédures dentaires que sur des Juifs ?

Bien que je sois triste pour la perte de votre ami, pas un mot pour la perte de 1 400 vies à Gaza pendant la dernière guerre futile. Pas un mot sur l'assistance dentaire bénévole à Gaza, hein ? BTW, les Juifs sont allés à Gaza, alors s'il vous plaît. ne proposez pas d'exucses ou ne vous moquez pas des raisons pour lesquelles vous ne pourriez pas y aller.

Je vous trouve méprisable, vous et votre logique imparfaite.

Tout de suite à toi bourgeon. Non seulement votre logique est erronée, mais vous semblez être un raciste génétiquement câblé. Mazel Tov. Tout un exploit pour les personnes qui ont souffert fr. l'Holocauste d'infliger maintenant des souffrances désespérées à un autre peuple en rationalisant et en temporisant comme vous le faites.

Je prierai pour vos âmes égarées.

Vous ne pouvez tout simplement pas être juif pour avoir écrit une telle phrase. Seuls les chrétiens parlent ainsi. Les Juifs ne prient pas pour les vivants de la manière que vous avez décrite. Non seulement cela, même si vous prétendiez le faire, vous êtes un menteur. Tout le monde ici sait que vous n'allez rien faire de tel. Nous ne voudrions pas non plus de vous.

Je serai aussi à la synagogue demain. Et je ne vous donnerai pas une seule pensée car vous n'en valez pas la peine.

Richard,
malheureusement, vous ne pouvez pas nier certaines des accusations. Sortant sur une branche pour généraliser sur les gens qui prétendent être juifs de gauche mais ne le sont pas vraiment, ils semblent se soucier davantage d'un côté (les Arabes) au détriment de l'autre (les juifs).
Un vrai pro-palestinien se soucierait moins de ce qu'Israël fait aux Arabes que de ce que les Arabes se font eux-mêmes. La corruption [en cours] que l'OLP/Fatah a apportée à la ‘Palestine’, les ‘militants arabes’ qui n'ont aucun problème à sacrifier d'autres Arabes dans leur soif de sang pour attaquer les Juifs/Israéliens, le Hamas qui est documenté sur YouTube avec jeter les Arabes adverses hors des bâtiments et en rassembler d'autres et les exécuter après de simples essais sur le terrain.
Si tous les gauchistes du monde se concentraient sur l'arrêt de ces atrocités commises par les Arabes contre les Arabes, la paix s'ensuivrait bientôt. Jusque-là, il ne peut y avoir de vraie paix que de fausses paix.

Juifs de gauche mais ne le sont pas vraiment, ils semblent se soucier davantage d'un côté (les Arabes) au détriment de l'autre (les juifs).

Les SEULES personnes qui font cette affirmation sont des juifs de droite radicale comme vous. Je ne soutiens pas plus le côté arabe que le côté juif. C'est une diffamation à laquelle je m'oppose profondément car cela viole même mes règles de commentaire.

Je me soucie beaucoup moins de ce que les Arabes se font à eux-mêmes que de ce que les Juifs se font à eux-mêmes. C'est la principale raison pour laquelle j'écris ce blog, c'est pourquoi il est risible pour vous, vos collègues partisans de droite, de m'accuser d'être un amoureux des Arabes.

La corruption [en cours] que l'OLP/Fatah a apportée à la « Palestine »

Peut-être que l'OLP a pris des leçons des pols israéliens qui égalent facilement leurs frères palestiniens en kleptitude.

Des « militants » arabes qui n'ont aucun problème à sacrifier d'autres Arabes dans leur soif de sang pour attaquer les Juifs/Israéliens

Des premiers ministres israéliens qui n'ont pas de problème à sacrifier de jeunes garçons israéliens dans leur soif de sang pour venger les embarras militaires perçus (cf. guerre de Gaza) par les forces militaires arabes comme le Hezbollah au Liban - ailleurs.

Le Hamas qui est documenté sur youtube pour avoir jeté des Arabes opposés hors des bâtiments

Tsahal, documenté sur YouTube, attachant des enfants palestiniens aux capots de jeeps de Tsahal, documenté tirant des balles dans la tête de filles palestiniennes blessées qui se trouvent au mauvais endroit au mauvais moment, documenté jetant un adolescent palestinien dehors d'une jeep roulant à 30 mph & le tuant, qui sont documentés en train de tirer une grenade sur une fillette palestinienne de 10 ans lui faisant exploser une partie de la tête & la tuant. Tout documenté d'ailleurs. Et que diriez-vous de ce Jack Teitel qui bombarde une vieille université hébraïque. professeur, aide à la fusillade qui a assassiné deux adolescents homosexuels de Tel-Aviv, tue deux policiers israéliens.

Si tous les gauchistes du monde se concentraient sur l'arrêt de ces atrocités commises par les Arabes contre les Arabes, la paix s'ensuivrait bientôt.

Si tous les Juifs du monde se concentraient sur l'arrêt de ces atrocités israéliennes perpétrées par des Juifs contre des Juifs et des Palestiniens, la paix suivrait bientôt.

Maintenant tu parles bizarrement.

Même la police admet ouvertement que Teitel n'est pas associée à la fusillade du centre Gay ou aux meurtres de policiers.

En ce qui concerne les « terroristes juifs », il semble qu'il n'y ait tout simplement pas beaucoup d'entre eux sur lesquels enquêter. Il n'y a pas de terrorisme juif, et si les 15 dernières années ont montré quelque chose, il y a plusieurs juifs qui ont fait la loi eux-mêmes. Si vous le regardez d'un point de vue arabe, alors oui ils sont foutus et ont des relations publiques de merde à propos de leur image car toute violence qu'ils commettent est automatiquement considérée comme du terrorisme, pourtant ce n'est pas rare pour les "non affiliés" Arabe de commettre un acte de violence et d'être classé dans l'étiquette de "terroriste". Vous êtes fier de votre anglais, mais dans ce cas, je ne pense pas qu'il soit juste de retirer rapidement des étiquettes pour faciliter les stéréotypes.

Et si vous vous souciez vraiment des Juifs et que vous êtes un vrai gauchiste, alors vous admettrez que ce qui corrompt la société israélienne et juive, c'est le détournement d'elle par le "camp de la paix" qui nous a forcés à une descente délirante. chemin vers plus de mort et de conflit. Ramener Arafat à la légitimité, ramener l'OLP corrompue de Tunisie, donner aux Arabes des dizaines de milliers de mitrailleuses, et franchement, rajeunir leur espoir de récupérer leur prétendue terre à Sheih Munis, Lod, Ramle, BeerSheva, Sini Ali, etc. La corruption est dans les médias de masse qui suppriment les opinions nationalistes opposées et font des "etrogs" des politiciens criminels qui poussent les plates-formes de "paix" qu'ils soutiennent.

Mais le gauchiste israélien/juif n'est pas un vrai gauchiste. Trop de partisans du Labour et du Meretz, trop de mes amis qui se croient de gauche soutiennent tous la ségrégation raciste. Ils aiment tous la clôture de séparation. Barak n'a-t-il pas dit, nous ici et eux là-bas ? La ségrégation ne conduit pas à la paix, l'intégration conduit à la paix. Au contraire, les années d'Oslo ont corrompu l'aile gauche d'Israël pour détourner la Knesset et faire adopter une législation sans procédure régulière. Une cour suprême qui donne aux exploitations piscicoles d'Eilat des années de délibérations contre une loi qui les fermerait, mais donne aux habitants de Gush Katif deux heures collectives lors d'une audience de dernière minute, ignorant complètement leurs droits légaux. C'est de la corruption et une perversion de la loi que les gauchistes sont censés adorer pour la protection des citoyens du pays.

la police admet ouvertement que Teitel n'est pas associée à la fusillade du centre Gay ou aux meurtres de policiers

Comme d'habitude, vous ne fournissez aucun support pour les fausses déclarations de votre année. En fait, l'agression contre les policiers est l'une des principales charges retenues contre lui dans son procès qui est actuellement en cours. Il est également accusé d'être le cerveau derrière les fusillades homosexuelles de Tel Aviv, mais pas le déclencheur. Il avait un homme de main fr. son règlement qui a fait le sale boulot. Les deux charges retenues contre lui sont largement documentées dans la presse israélienne. Lisez-vous Haaretz ou Ynetnews ou même JPost ? Évidemment pas. Ils ont tous dit ces choses explicitement.

Il n'y a pas de terrorisme juif,

Il y a eu des dizaines d'attaques de terroristes juifs contre d'autres juifs et Palestiniens. J'ai republié une liste d'attaques spécifiques avec le nombre de morts sous forme de post ici. Pourquoi je ne suis pas surpris de votre cécité morale.

Je ne pense pas qu'il soit juste de retirer rapidement des étiquettes pour faciliter les stéréotypes.

Vous voulez dire qu'il n'est pas juste de stéréotyper les colons en tant que terroristes, mais il est parfaitement acceptable de stéréotyper les Arabes et les musulmans en tant que tels. Parce que les Juifs ne peuvent pas être des terroristes, mais les Arabes peuvent et le sont.

si vous vous souciez vraiment des Juifs et que vous êtes un vrai gauchiste, alors vous admettrez que ce qui corrompt la société israélienne et juive, c'est le détournement par le « camp de la paix »

Si j'étais un vrai gauchiste, je dénoncerais les miens. C'est ce que vous essayez de dire ? Cela me semble parfaitement sensé.

rajeunir leur espoir de récupérer leur prétendue terre

Personne n'avait à « rajeunir » la croyance palestinienne dans le retour de sa terre. La foi en cela existe depuis 1948 et ne s'éteindra jamais tant que l'injustice n'aura pas été rectifiée.

Ils aiment tous la clôture de séparation.

Ni le Labour ni le Meretz ne sont vraiment des partis de gauche. Ce sont des partis libéraux. Et oui, beaucoup de leurs membres trahissent les vraies valeurs progressistes en soutenant des choses telles que le mur de séparation. C'est pourquoi je m'oppose au Mur (du moins dans sa configuration actuelle).

Si vous étiez fidèle à vos opinions exprimées, vous soutiendriez la pleine intégration des Palestiniens en Israël en faisant d'eux des citoyens. Est-ce que tu? Vous prob. définir l'intégration comme nous prenant le contrôle d'eux & leur terre. C'est le vol et la domination, pas l'intégration. L'intégration, c'est la citoyenneté et la pleine égalité.

Je suis heureux de savoir que vous rejetez la démocratie israélienne en crachant sur sa Cour suprême. Les vraies couleurs de l'année volent aux yeux de tous.

L'occupation les a corrompus.

L'Occupation a corrompu TOUS les partis politiques israéliens, pas seulement Kadima & Labour. Le Likoud et les partis nationalistes d'extrême droite et en particulier les partis religieux sont tous impliqués dans la corruption.

Richard, je n'ai pas à justifier tout ce que j'ai fait, surtout envers vous et ou le reste de votre groupe. Je vais terminer cette conversation en déclarant que vous, Marie quelle qu'elle soit et les autres, mais vous surtout, parce que vous prétendez être juive, me donnez la nausée. Mary ressemble à une musulmane avec sa haine sioniste et vous ressemblez beaucoup à un Norman Finkelstein, un juif qui se déteste.

A vrai dire, je n'ai pas de temps à perdre, avec la "haine juive" qui se manifeste sur ce blog. Amusez-vous bien, régalez-vous les uns les autres de vos haines envers mon peuple juif qui a parfaitement le droit d'être sur la "Terre Promise" et qui y est présent depuis plus de 2 000 ans. Croyez, comme vous le devez, les tentatives musulmanes de nier l'existence des Temples, et toute autre présence du peuple juif. Ignorez la longue litanie de mauvais traitements infligés au peuple palestinien par ses propres soi-disant dirigeants. Vous portez des œillères et ne pouvez même pas voir tout le paysage. Ne remets jamais en question mes motivations, jamais, car j'ai fait plus pour mon peuple et les autres que tu ne pourrais jamais faire dans ton petit cocon.

J'ai fait plus pour mon peuple et les autres

Il ne fait aucun doute que, à votre manière insulaire, vous avez fait du bien à vos compatriotes juifs. Mais “autres?” j'en doute. Vous admettez que vous n'avez jamais fait don de services dentaires à des patients palestiniens pendant toutes les années où vous avez servi en Israël. Pourquoi donc?

Permettez-moi d'expliquer ce qui m'a intrigué sur le blog de Richard. C'est son idée de rechercher un discours pacifique entre musulmans et juifs découlant de l'occupation israélienne (qui est internationalement reconnue comme telle) et des questions qui s'y rapportent à travers le dialogue.

Ne pas haïr ni encourager la haine d'un groupe en particulier, mais chercher et discuter à l'amiable sur la meilleure façon de sortir des années de violence sans fin qui n'ont apporté que tant d'angoisse des deux côtés de la division religieuse.

En tant que musulman, j'y crois sincèrement et je vous invite à vous attaquer à toutes les injustices, qu'elles soient du côté israélien ou autre, avec la même mesure et la même détermination.

Condamnons TOUTE violence et prenons notre place en tant que fraternité de l'humanité sur cette planète bleue relativement petite que nous appelons TOUS chez nous.

Et Don, je peux vous assurer que je ne déteste pas les Juifs et que je ne souhaite pas être associé à quiconque le fait. Je ne serais pas ici si je le faisais.

Don, tu n'as pas à te justifier ici. En fin de compte, ou bien avant cela, ce n'est qu'un blog. Je tiens à vous remercier pour vos efforts continus pour faire de la société un endroit meilleur et puissiez-vous réussir à inculquer cette attitude aux générations futures.

S'il vous plaît, Josh, ne blâmez pas complètement les problèmes des Palestiniens après tout, ils n'auraient pas de problèmes avec le Fatah contre le Hamas s'ils n'avaient pas été occupés par les sionistes en premier lieu. Il y a de la violence arabe contre arabe, mais elle est éclipsée par l'ampleur de la violence que les Arabes ont subie sous l'occupation israélienne.

Je ne vois pas grand-chose que Don fait pour faire de la société un endroit meilleur, ni la haine ni le sectarisme n'améliorent aucune société. les gens, ça compte pour presque rien. Et le monde n'a pas besoin de gens comme lui pour inculquer cette attitude aux générations futures.

Eh bien, j'espère que c'est le dernier de la smugfest. Don, pour quelqu'un sous une telle contrainte de temps, vous semblez trouver le temps de revenir pour plusieurs commentaires "finals", qui ne sont pas beaucoup plus qu'une diatribe de colère contre des personnes qui voient les problèmes sans le sectarisme que vous êtes si fier de.

Je suis profondément offensé par votre extrême impolitesse en venant sur ce blog et en qualifiant Richard Silverstein de « juif qui se déteste. » Ce n'est rien de plus qu'une grossière tentative de vilipender un juif qui n'est pas un sioniste inconditionnel et un partisan inconditionnel des Israéliens. corruption, et cela se répercute davantage sur la personne qui porte l'accusation que sur le destinataire prévu.

Je n'ai jamais eu de réponse à la remarque inutile de Don à propos d'espérer que je ne suis pas un Américain. Qui je suis, y compris ma religion, n'est pas à discuter ici, et je ne serai pas sermonné par des fanatiques moralement en faillite se déguisant en juifs, qui semblent penser que les seules personnes qui soutiennent la fin de l'occupation sont les musulmans. Peut-être que Richard a raison, j'aurais dû dire que j'ai voyagé en Palestine en tant que terroriste, cela vous aurait-il satisfait ?

Oui, il y a de la corruption dans le gouvernement palestinien, c'est de notoriété publique. Il y a aussi de la corruption au sein du gouvernement israélien, tous ceux qui ont déjà pris un journal en sont conscients comme n'importe qui qui y vit, ou connaît quelqu'un qui y vit. Quel est votre point, Josh? Vous et Don venez ici en tant que trolls hasbarat et pensez que vous pouvez jeter votre salive dans notre direction et changer nos opinions aussi facilement ?

Un vieux dentiste juif qui n'a jamais travaillé pour la paix, et un sioniste enragé qui pense qu'il suffit d'éliminer tous les Palestiniens - qui peut prendre l'un de vous au sérieux ? Vous pissez et gémissez mais que faites-vous à propos de la situation ? Êtes-vous déjà allé dans un camp de réfugiés et avez-vous proposé de réparer les dents de certains enfants pauvres, un grand dentiste ? Et Josh, vous êtes-vous déjà impliqué dans la résolution de conflits et en enseignant aux gens comment négocier pour des solutions pacifiques ? C'est le genre de choses qui apporteront la paix. Les politiciens ne le feront pas, il n'y a rien pour eux, alors c'est à nous de décider. Tant que vous détesterez les Arabes, ils vous détesteront et rien ne changera.

Oui, ce n'est qu'un blog, mais c'est un sacré bon blog. Il continuera d'être un bon blog bien après que vous l'ayez quitté.

C'est l'une des choses les plus gentilles que l'on ait dites à propos de ce blog depuis un certain temps. Merci.

De rien, Richard. Je suis un lecteur vorace mais votre blog est l'un de mes favoris, et j'attends avec impatience. Vous attirez pas mal de monde, et c'est parce que vous êtes un grand écrivain avec de l'esprit et de la sagesse à revendre. Vous êtes aussi l'un de mes amis Facebook les plus chers (si vous ne savez pas qui je suis, je suis la blonde au pull rouge). J'aurais dû préciser en fait, c'est un sacré bon blog. Paix.

Entièrement d'accord ici.

Je trouve également que c'est un bon endroit pour améliorer mon anglais, en particulier en ce qui concerne la grammaire et les nombreux styles d'écriture.

Sur ce, j'ai tendance à vérifier mes écrits environ 100 fois avant de publier, sachant très bien que Mary et Shirin surveilleront tout le monde pour un mauvais anglais.

Ne vous inquiétez pas, habibi, votre anglais est exquis. Plus important encore est votre calme et vos réponses bien raisonnées, que j'admire beaucoup. J'ai parfois tendance à devenir un peu acerbe, surtout quand je sens que le sectarisme apparaît dans les discussions. Shukran, pour m'avoir ramené sur terre avec tes mots bien vérifiés. Aslam alaykoum.

Je pense que quand quelqu'un est humble quant à sa maîtrise d'une langue, les locuteurs natifs peuvent être miséricordieux. Mais quand un locuteur natif est analphabète, c'est particulièrement exaspérant.

Un autre mensonge pur et simple de vous/votre professeur sioniste : des centaines de Juifs d'Hébron pacifiques et bien acceptés ont été sauvés par les musulmans locaux des émeutes déclenchées délibérément par les sionistes en 1929. Dans certains cas, les maisons mêmes où les Juifs ont reçu refuge ont été été saisis, et les familles mêmes qui les ont sauvés se sont retrouvées sans abri dans des pogroms depuis.

émeutes déclenchées délibérément par les sionistes en 1929

Je ne connais pas assez l'histoire de cet événement particulier pour le dire, mais ce commentaire semble suspect.

À Hébron, des foules arabes ont tué 65 à 68 Juifs[9] et en ont blessé 58. Le seul policier britannique de la ville, Raymond Cafferata, a été débordé et les renforts qu'il a appelés n'arrivèrent pas avant 5 heures (ce qui entraîna d'âpres récriminations).Des centaines de Juifs ont été sauvés par leurs voisins arabes, qui leur ont offert un refuge contre la foule en les cachant dans leurs propres maisons[3] tandis que d'autres ont survécu en se réfugiant dans le poste de police britannique de Beit Ramon à la périphérie de la ville.

Aussi de Wikipédia dans le même article :

Le 15 août 1929, pendant le jeûne juif de Tisha B’Av, plusieurs centaines de membres du Comité de Joseph Klausner pour le Mur des Lamentations, parmi lesquels des membres du mouvement sioniste révisionniste de Vladimir Jabotinsky, l'organisation de jeunesse Betar, sous la direction de Jeremiah Halpern , rassemblés au Mur en criant “le Mur est à nous”.[3] Ils ont hissé le drapeau national juif et chanté la Hatikvah, l'hymne israélien. Les autorités avaient été prévenues de la marche à l'avance et avaient fourni une forte escorte policière afin d'éviter tout incident. Des rumeurs se sont répandues selon lesquelles les jeunes avaient attaqué les résidents locaux et avaient maudit le nom de Mahomet.[4][5][6]

Le vendredi 16 août, après un sermon incendiaire, une manifestation organisée par le Conseil suprême musulman a marché jusqu'au mur et a commencé à battre des fidèles juifs et à brûler des rouleaux de la Torah, des livres de prières[7] et des notes de supplication laissées dans les fissures du mur, et retourné à l'attaque le lendemain.[3] Répondant aux protestations juives ultérieures, le haut-commissaire par intérim Harry Luke a répondu qu'"aucun livre de prières n'avait été brûlé, mais seulement des pages de livres de prières". Maccabi terrains près de Mea Shearim, dans le quartier de Boukhara, et est mort le soir du lendemain.[8] Ses funérailles ont été transformées en une manifestation politique et ont été réprimées par la même force qui avait été employée lors de l'incident initial. Une réunion de fin de soirée initiée le lendemain par les dirigeants juifs, à laquelle étaient présents le haut-commissaire par intérim Harry Luke, Jamal al-Husseini et Yitzhak Ben-Zvi, n'a pas réussi à produire un appel à la fin de la violence.[3]

Et selon l'article, le tout a été précipité par un incident où un écran de prière a été retiré pendant Yom Kippour par des responsables de la ville qui l'ont cité comme une violation des lois ottomanes. Des violences s'ensuivirent, après quoi un pamphlet fut diffusé par le mufti de Jérusalem parmi les Arabes affirmant que les Juifs prévoyaient de s'emparer de la mosquée Al Aqsa.


L'histoire de Netanyahu sur l'État palestinien

Lorsque le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a approuvé pour la première fois le concept de deux États pour deux peuples entre la mer Méditerranée et le Jourdain en 2009, un haut conseiller a déclaré qu'il avait « franchi un Rubicon personnel ». Dans des déclarations juste avant et après les élections de mardi, M. Netanyahu semblait le sillonner. Voici un retour sur ce que M. Netanyahu a dit sur la question. Article associé

Lorsque le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a approuvé pour la première fois le concept de deux États pour deux peuples entre la mer Méditerranée et le Jourdain en 2009, un haut conseiller a déclaré qu'il avait « franchi un Rubicon personnel ». Dans des déclarations juste avant et après les élections de mardi, M. Netanyahu semblait le sillonner. Voici un retour sur ce que M. Netanyahu a dit sur la question.

Élu pour la première fois en 1996 sur la promesse qu'il annulerait le gel de l'expansion de la plupart des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, M. Netanyahu était un constructeur agressif de colonies au cours de son premier mandat qui s'opposait à un État palestinien indépendant.

"C'est la terre de nos ancêtres", a-t-il déclaré en 1997, "et nous la revendiquons au même degré que l'autre partie la revendique."

Un peu plus de deux mois après son retour au poste de Premier ministre en 2009, M. Netanyahu s'est rendu à Bar-Ilan, un bastion conservateur du soi-disant sionisme religieux, et a stupéfié de nombreux partisans dans son discours en embrassant le concept de deux États. Mais il a fixé des limites claires : « une reconnaissance palestinienne publique, contraignante et sans équivoque d’Israël en tant qu’État-nation du peuple juif ».

« Dans ma vision de la paix, dans cette petite terre qui est la nôtre, deux peuples vivent librement, côte à côte, dans l'amitié et le respect mutuel », a-t-il déclaré. « Chacun aura son propre drapeau, son propre hymne national, son propre gouvernement. Ni l'un ni l'autre ne menacera la sécurité ou la survie de l'autre.

En 2010, M. Netanyahu a accédé aux pressions de l'administration Obama pour un moratoire de 10 mois sur la construction de colonies. Vers la fin de cette période, les négociations ont repris avec le président Mahmoud Abbas de l'Autorité palestinienne, après une interruption de deux ans, mais elles ont échoué, en partie parce que le gel de la construction arrivait à expiration.

« Si les dirigeants palestiniens disent sans équivoque à leur peuple qu'ils reconnaissent Israël comme la patrie du peuple juif », a déclaré M. Netanyahu dans un discours au Parlement en octobre 2010, « je serai prêt à convoquer mon gouvernement et à demander une nouvelle suspension de la construction pour une durée déterminée.

Le secrétaire d'État John Kerry a cajolé M. Netanyahu et M. Abbas, également connu sous le nom d'Abu Mazen, à reprendre les pourparlers à l'été 2013, mais eux aussi se sont effondrés en avril.

En octobre, M. Netanyahu a rencontré le président Obama à la Maison Blanche. « Je reste attaché à une vision de paix de deux États pour deux peuples basée sur la reconnaissance mutuelle et des accords de sécurité à toute épreuve », a déclaré le dirigeant israélien.

Pendant la majeure partie de la campagne menant aux élections de mardi, M. Netanyahu a à peine parlé des colonies ou d'un État palestinien, mettant plutôt l'accent sur la menace nucléaire iranienne. Cela a changé dans la dernière ligne droite, car les sondages d'opinion ont montré que l'Union sioniste de centre-gauche rattrapait son parti, le Likud, puis le surpassait.

M. Netanyahu a lancé un appel flagrant aux votes de la droite.

Dans un bulletin diffusé dans les synagogues le 7 mars, un leader du Likoud a écrit que le Premier ministre avait déclaré le discours de Bar-Ilan « nul et non avenu » et que « toute sa biographie politique est un combat contre la création d'un État palestinien ».

Lorsque des journalistes israéliens ont demandé si M. Netanyahu revenait en fait sur sa position de Bar-Ilan, le Likud a déclaré le lendemain via l'application de messagerie WhatsApp : « Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré que dans la situation qui a été créée au Moyen-Orient À l'est, toute zone qui sera nettoyée sera accaparée par l'islam radical et les organisations terroristes soutenues par l'Iran. Par conséquent, il n'y aura ni retraits ni concessions. Cette chose n'est tout simplement pas pertinente.

Mais lorsque le journal de gauche Haaretz a publié un article disant que M. Netanyahu avait déclaré que le discours de Bar-Ilan n'était pas pertinent, le bureau du Premier ministre a insisté sur le fait qu'il n'avait "jamais déclaré une telle chose".

Une semaine plus tard, lors d'un rassemblement de droite sur la place Rabin à Tel Aviv, M. Netanyahu a réitéré sa promesse qu'il n'y aurait « aucun retrait » et « aucune concession ». Le lendemain, dans une interview vidéo publiée sur NRG, un site d'information israélien de droite, il a fait des commentaires similaires – et les a poussés plus loin.

« Je pense que quiconque va établir un État palestinien aujourd'hui et évacuer des terres donne du terrain à l'islam radical contre l'État d'Israël », a-t-il déclaré. « C’est la réalité réelle qui s’est formée ici ces dernières années. Quiconque ignore cela se met la tête dans le sable.

Lorsqu'on lui a demandé si cela signifiait qu'un État palestinien ne serait pas établi s'il était Premier ministre, M. Netanyahu a répondu : « En effet. (Le New York Times a précédemment traduit cela par « correct », les mots sont très similaires en hébreu.)

Deux jours après les élections, M. Netanyahu a de nouveau tenté de clarifier, voire de changer de cap. Il a répété les mêmes points dans trois interviews distinctes avec des radiodiffuseurs internationaux.

"Je n'ai pas changé ma politique", a-t-il déclaré sur MSNBC. « Je n'ai jamais retiré mon discours à l'Université Bar-Ilan il y a six ans appelant à un État démilitarisé qui reconnaisse l'État juif. Ce qui a changé, c'est la réalité.

S'adressant à Fox News, il a déclaré que M. Abbas de l'Autorité palestinienne avait « conclu un pacte avec l'organisation terroriste palestinienne Hamas, qui appelle à notre destruction ».

Dans des commentaires à la radio publique nationale, M. Netanyahu a déclaré : « Je ne veux pas d'une solution à un seul État. Mais je ne veux certainement pas d'une solution sans État, d'une solution sans État, où l'existence même d'Israël serait compromise. »

Il a ajouté plus tard: "Je n'ai pas rétracté ma position."

Une version antérieure de cet article déformait le jour où un bulletin d'information citant un dirigeant du Likoud avait été distribué dans les synagogues. C'était le samedi 7 mars et non le 8 mars.


Benjamin Netanyahu : une chronologie politique

Benjamin Netanyahu, surnommé par beaucoup « Bibi », est né à Tel Aviv en 1949. En 1963, sa famille a déménagé en Pennsylvanie, où il a fréquenté le lycée.

À l'âge de 18 ans, Netanyahu a été enrôlé dans l'armée israélienne, servant dans Sayeret Matkal , une unité d'opérations spéciales d'élite. Au cours des années suivantes, il participe à plusieurs missions antiterroristes, notamment en aidant au sauvetage d'un avion détourné à l'aéroport de Tel-Aviv en 1972.

De 1972 à 1976, Netanyahu a fréquenté le Massachusetts Institute of Technology, où il a obtenu un baccalauréat ès sciences en architecture et une maîtrise en gestion d'entreprise.

Après que son frère, Jonathan, a été tragiquement tué au combat alors qu'il secourait des otages de terroristes de gauche allemands et palestiniens à Entebbe, en Ouganda en 1976, Netanyahu a lancé une fondation antiterroriste connue sous le nom de Jonathan Institute. En 1982, Netanyahu était devenu une personnalité publique bien connue, occupant le poste de chef de mission adjoint d'Israël à Washington, D.C. Il est devenu ambassadeur d'Israël auprès des Nations Unies en 1984.

En 1988, Netanyahu a été élu à la Knesset, le parlement israélien, pour la première fois en tant que membre du parti de droite Likoud. Il a été vice-ministre des Affaires étrangères jusqu'en 1991, date à laquelle il est devenu vice-ministre dans le cabinet du Premier ministre de l'époque, Yitzhak Shamir.

Continuant à gagner du terrain, Netanyahu a été élu président du parti Likoud en 1993.

Première administration de Netanyahu : 1996-99

Juin 1996 : Élu Premier ministre pour la première fois avec une marge d'environ un pour cent seulement. Il a été le premier Premier ministre israélien à naître après la création de l'État juif en 1948, ainsi que le premier à être élu directement.

Septembre 1996 : Première rencontre avec le leader politique palestinien Yasser Arafat.

Janvier 1997 : Accepté un retrait partiel des troupes israéliennes d'Hébron, conformément aux accords d'Oslo de 1993. Cependant, il a subi des pressions de sa coalition pour diminuer la quantité de terres données aux Palestiniens lors des retraits ultérieurs.

“Une fois de plus, les forces de la paix ont prévalu sur une histoire de divisions.”
-L'ancien président américain Bill Clinton

Octobre 1998 : Des pourparlers de paix supplémentaires avec Arafat ont conduit à la signature du mémorandum de Wye River, un accord intérimaire décrivant un échange de terres contre une diminution du terrorisme palestinien. De nombreux membres de la coalition de Netanyahu ont démissionné lors de manifestations, entraînant la dissolution du gouvernement.

Mai 1999 : Le parti travailliste d'Ehud Barak a facilement battu le Likoud, mettant fin au mandat de Netanyahu en tant que Premier ministre. Il a ensuite démissionné de la Knesset et Ariel Sharon a pris la tête du Likoud.

Netanyahu dans le désert politique : 1999-2009

Après la perte 1999-2002 : S'est retiré de la sphère politique, servant de consultant dans le secteur privé pour des entreprises de haute technologie.

Novembre 2002 : Avec la coalition du Premier ministre Sharon dans la tourmente et des élections imminentes, Netanyahu a accepté l'offre de Sharon de devenir ministre des Affaires étrangères, ouvrant ainsi la voie à son retour à la Knesset.

Février 2003 : Est devenu ministre des Finances, bien qu'il soit resté membre du cabinet de Sharon.

Décembre 2005 : Sharon a quitté le Likoud pour former le parti Kadima. À son tour, Netanyahu a été élu chef du Likoud.

Mars 2006 : Kadima remporte une élection, Netanyahu redevenant chef de l'opposition.

Février 2009 : Une élection serrée a permis au Likud d'obtenir un siège de moins que Kadima, générant une incertitude quant à savoir si Netanyahu ou Tzipi Livni seraient invités à former une coalition gouvernementale.

Netanyahu a repris le poste de Premier ministre

Mars 2009 : Après avoir obtenu avec succès le soutien d'Yisrael Beiteinu et du Shas, en plus de plusieurs petits partis, Netanyahu a prêté serment pour son deuxième mandat de Premier ministre.

Juin 2009 : A exprimé son soutien à un hypothétique État palestinien s'il restait démilitarisé et que ses dirigeants acceptaient de reconnaître Israël en tant qu'État juif. Les responsables palestiniens ont rapidement rejeté l'ouverture.

Novembre 2009 : A annoncé qu'Israël imposerait un gel sans précédent de 10 mois sur la construction dans les colonies de Cisjordanie, décrivant cette décision comme une tentative de relancer les négociations de paix au point mort.

Septembre 2010 : Rencontre avec le président américain Barack Obama, le président égyptien Hosni Moubarak, le roi de Jordanie Abdallah II et le président palestinien Mahmoud Abbas à Washington, D.C. pour discuter de la paix entre Israël et les Palestiniens. A assisté à une deuxième réunion avec Abbas en Égypte pour poursuivre les négociations d'accords de paix.

Mai 2011 : Le Fatah et le Hamas ont signé un accord de réconciliation, conduisant Netanyahu à exhorter Abbas à annuler l'accord et à choisir de travailler à la paix avec Israël. Lors d'une réunion avec le Congrès américain, Netanyahu a déclaré son intention de faire des compromis pour la paix avec les Palestiniens, bien qu'il ait souligné qu'Israël n'avait pas l'intention de revenir aux frontières qui existaient avant la guerre des Six Jours en 1967.

Octobre 2012 : La Knesset a voté sa dissolution après avoir été en désaccord sur le budget pour 2013, ainsi que des différends sur l'opportunité d'autoriser les Juifs haredim à être exemptés de servir dans l'armée israélienne.

Janvier 2013: Netanyahu et le Likoud sont restés au pouvoir après les élections, bien que le nouveau parti centriste Yesh Atid ait gagné du terrain, remportant le deuxième plus grand nombre de sièges à la Knesset.

Octobre 2013: En s'adressant à l'Assemblée générale des Nations Unies, Netanyahu a condamné l'Iran pour avoir tenté d'acquérir des armes nucléaires.

“Un loup déguisé en mouton, un loup qui pense pouvoir tirer la laine sur les yeux de la communauté internationale.”
Netanyahu à propos du président iranien Hassan Rouhani

Juillet 2014 : Netanyahu a lancé une opération militaire de 50 jours dans la bande de Gaza après que le Hamas a lancé des roquettes sur Israël. Il a reçu une réaction internationale importante en raison du grand nombre de victimes palestiniennes.

Décembre 2014 : Des désaccords au sein de la coalition concernant le budget et un projet de loi qui déclarerait officiellement Israël comme État juif, ont conduit Netanyahu à demander à Hatnua Tzipi Livni et Yesh Atid Yair Lapid de démissionner de son cabinet. La Knesset s'est dissoute, fixant des élections anticipées en 2015.

Mars 2015 : A assisté à une réunion avec le Congrès américain pour aborder l'activité nucléaire de l'Iran et la politique iranienne de l'administration Obama. Cela a suscité la controverse, car le président de la Chambre, John Boehner, n'a pas informé la Maison Blanche au préalable. Les critiques pensaient que le soutien bipartite des États-Unis à Israël était compromis en raison de l'opposition ouverte de Netanyahu à l'administration Obama. Cependant, Netanyahu et le Likoud ont quand même réussi à conserver leur pouvoir à la Knesset après les élections du 17 mars.

Janvier 2017 : Les autorités israéliennes ont commencé à soupçonner Netanyahu de corruption, bien qu'il ait nié les accusations.

Février 2018 : La police a annoncé qu'il y avait suffisamment de preuves suggérant que Netanyahu était coupable de corruption, de fraude et d'abus de confiance.

Juillet 2018 : Le projet de loi controversé sur l'État-nation est adopté. La loi déclare désormais formellement qu'Israël est la patrie du peuple juif. Benjamin Netanyahu a décrit l'adoption de la nouvelle loi comme « un moment charnière dans les annales du sionisme et de l'État d'Israël. Nous avons inscrit dans la loi le principe de base de notre existence.”

Netanyahu mis en accusation et une coalition en difficulté : 2018-2021

Novembre 2018 : Après d'intenses combats entre Israël et le Hamas, Netanyahu a conclu une trêve, obligeant Avigdor Lieberman à démissionner de son poste ministériel et à retirer son parti, Yisrael Beiteinu, de la coalition. La démission de Lieberman a directement provoqué une impasse politique, entraînant la dissolution de la Knesset et la première d'une série d'élections.

Février 2019 : Netanyahu a été officiellement inculpé de corruption, de fraude et d'abus de confiance. Ses auditions n'ont été fixées qu'après les élections.

Avril-mai 2019 : Netanyahu a été élu Premier ministre pour la cinquième fois, bien que ni lui ni ses rivaux n'aient été en mesure de former une coalition, provoquant une autre élection.

Juillet 2019 : Après avoir exercé ses fonctions pendant plus de 4 875 jours, Netanyahu est devenu le Premier ministre israélien le plus ancien depuis le premier Premier ministre, David Ben Gourion.

Septembre-octobre 2019 : Pour la deuxième fois, Netanyahu n'a pas réussi à former une coalition et à obtenir la majorité des sièges à la Knesset. Les audiences préalables à l'inculpation de Netanyahu ont commencé.

Décembre 2019 : Gideon Sa’ar a défié Netanyahu pour le leadership du parti Likoud, mais le Premier ministre a conservé le contrôle.

Janvier 2020 : Netanyahu a été formellement inculpé après avoir retiré son appel à l'immunité parlementaire.

Mars 2020 : lors de la troisième élection en moins d'un an, Le Likud, ainsi que d'autres partis qui auraient probablement formé une coalition, ont remporté 59 sièges à la Knesset – un peu moins que la majorité.

Avril-mai 2020 : Encore une fois, Netanyahu a eu du mal à former une coalition, bien qu'à cause de COVID, il ait formé un gouvernement d'unité d'urgence avec le chef du parti Kakhol lavan Benny Gantz, conservant ainsi son poste de Premier ministre. Gantz est devenu Premier ministre alternatif, ce qui signifie qu'il était, à l'époque, prêt à prendre le relais après 18 mois.

Mai 2020 : Les procès sur les accusations de corruption de Netanyahu ont commencé devant le tribunal de district de Jérusalem.

Septembre 2020 : Netanyahu a signé les accords d'Abraham négociés par les États-Unis avec les Émirats arabes unis et Bahreïn. C'était la première fois qu'Israël signait un accord de paix avec un pays arabe depuis qu'il a établi des liens avec la Jordanie en 1994.

Décembre 2020 : La Knesset n'a pas adopté le budget 2021, provoquant la dissolution du gouvernement d'urgence.

Mars-avril 2021 : Après un nouveau tour d'élections, le Likud n'a pas obtenu la majorité et Netanyahu n'a pas réussi à former une coalition gouvernementale.

Juin 2021 : Moins de 30 minutes avant la date limite, Yair Lapid et le chef du parti Yamina Naftali Bennett ont annoncé une coalition conjointe. Dans un vote de seulement 60-59, Bennett a été officiellement élu Premier ministre, mettant fin aux 12 ans de Netanyahu au pouvoir.


Après le massacre, Raab dit à Netanyahu : « Vous pouvez toujours compter sur nous »

[Note de l'éditeur : Stuart a passé de nombreuses années sur le terrain à observer la relation anglo-israélienne et nous a apporté un examen opportun de son évolution. En lisant ses citations soigneusement sélectionnées, je me suis mis pour la première fois dans la peau d'un nouvel observateur lisant sur le sujet.

Je me suis demandé si Israël faisait partie de la Grande-Bretagne, ou si la Grande-Bretagne faisait partie de l'Angleterre, ou s'ils s'étaient arrangés pour prétendre qu'ils étaient deux pays afin d'avoir deux voix à l'ONU, dont une au Conseil de sécurité.

Meanie Jim Dean pourrait suggérer qu'il est grand temps que l'ONU forme un Conseil de l'Insécurité pour les membres à problème, afin d'éliminer toute confusion entre les deux. Et ‘non’, un pays ne pourrait pas être sur les deux, mais je suis sûr qu'Israël exigerait cela et, s'il était rejeté, revendiquerait une preuve extrême contre l'antisémitisme et exigerait des réparations.

Pendant ce temps, de retour au ranch sioniste, Stuart nous dit que le nouveau Premier ministre potentiel, M. Bennett, pense que les prisonniers palestiniens doivent toujours être tués. Si cela devenait le cas, cela pourrait déclencher l'idée que des terroristes sionistes non capturés devraient également être tués.

Je pense que cela compliquerait la situation que M. Bennett n'aimerait pas… Jim W. Dean ]

Juifs antisionistes Neturie Karta

Première publication … le 5 juin 2021

Lorsque le ministre britannique des Affaires étrangères Dominic Raab s'est rendu en Israël immédiatement après l'attaque de 11 jours contre Gaza qui a tué quelque 250 Palestiniens, dont 66 enfants et 39 femmes, le Premier ministre israélien Netanyahu lui a dit :

Dominic Raab – Apologiste sioniste

"Merci à vous et au Premier ministre Boris Johnson pour le soutien indéfectible et indéfectible de notre droit à la légitime défense lors de la récente opération. C'est très apprécié. »

M. Raab a répondu : "Vous pouvez toujours compter sur nous."

Raab a ensuite rencontré le président palestinien Mahmoud Abbas à Ramallah et a tweeté : « J’ai réitéré le soutien du Royaume-Uni au peuple palestinien et exprimé mes condoléances aux civils tués lors des récentes hostilités. »

Il a déclaré que le Royaume-Uni restait attaché à la solution à deux États « comme le meilleur moyen de mettre définitivement fin à l'occupation, d'assurer l'autodétermination palestinienne et de préserver l'identité juive et démocratique d'Israël ».

D'une part, Israël n'a pas d'identité démocratique – c'est une ethnocratie extrêmement désagréable.

D'autre part, la soi-disant solution à deux États n'a rien résolu depuis 1947 et est morte depuis longtemps. Personne de nos jours n'en fait la promotion, sauf pour donner plus de temps au régime sioniste pour terminer son programme d'annexion et de dépossession.

Et d'autre part, qu'est-ce qui donne à Raab le droit de s'engager à ce que l'odieux Netanyahu puisse toujours compter sur nous ? Qui est « nous ». Toi et moi? Peut-être une poignée de comparses tordus parmi l'establishment de Westminster ?

Certainement pas les millions de citoyens honnêtes de Grande-Bretagne qui sont écoeurés par la cupidité et l'intention meurtrière d'Israël de voler la terre d'un autre peuple, la Palestine, sur laquelle ils n'ont aucun droit ancestral.

Le peuple britannique respectable n’a pas non plus de camion avec l’occupation militaire brutale d’Israël depuis des décennies, le blocus cruel de Gaza depuis 14 ans et le mépris quotidien du droit international et des normes de comportement décent.

Il semble que seuls les comparses du marais de Westminster, comme Raab et son insupportable patron Johnson, aiment suffisamment le régime sioniste et ses dirigeants tordus pour promettre un soutien éternel. Mais ils l'éclaboussent pour donner l'impression que tous les Britanniques adorent les adeptes des délinquants racistes qui saccagent la Terre Sainte depuis plus de 70 ans.

Benny Gantz bifurqué

Pendant la visite de Raab Le temps d'Israël a indiqué qu'il avait rencontré le ministre de la Défense Benny Gantz.

« Gantz a souligné à Raab l'importance d'une surveillance étroite et efficace des sites nucléaires iraniens et a déclaré qu'Israël maintenait le droit d'agir en légitime défense contre toute menace, un indice que l'État juif pourrait agir seul dans une frappe militaire contre les sites nucléaires iraniens. "

Raab a tweeté : « A reconnu le droit d’Israël à l’autodéfense et a discuté des relations bilatérales entre le Royaume-Uni et Israël lors de ma rencontre avec @gantzbe aujourd’hui. » La blague ici est qu'Israël refuse de se soumettre à l'inspection de ses propres installations nucléaires, sans parler de l'imposition de garanties, mais des coups sans fin sur les inspections et les restrictions sur le programme embryonnaire de l'Iran.

Et que fait Raab en reconnaissant le « droit » d'Israël à l'autodéfense ? Israël n'est pas occupé illégalement. Au contraire, Israël est l'agresseur occupant illégalement la Palestine. A-t-il déjà reconnu le droit des Palestiniens à l'autodéfense et avec lui le droit, en vertu du droit international, d'opposer une résistance armée ? Écoutons-le, M. Raab !

Il est étrange de voir quelqu'un qui a remporté le prix Clive Parry de droit international au Jesus College de Cambridge et qui a dirigé une équipe à La Haye pour traduire en justice les criminels de guerre, se tromper. Bon sang, ne voit-il pas Netanyahu comme un criminel de guerre ?

En 1998, Raab était en Cisjordanie pour étudier le conflit israélo-palestinien et travailler pour un principal négociateur palestinien, mais il semble avoir peu appris compte tenu de ses actions aujourd'hui. D'un autre côté, il avait un père juif et a passé du temps pendant ses années de formation dans un kibboutz.

"Ils n'auront jamais d'état"

Pendant ce temps, le règne de 12 ans de Netanyahu en tant que chef de l'entité de l'apartheid semble toucher à sa fin maintenant que la coalition bricolée du chef de l'opposition Yair Lapid enregistre un avantage global d'un siège. Le plan est de former un nouveau gouvernement avec Naftali Bennett comme premier ministre dans un premier temps.

Bennett s'oppose à la création d'un État palestinien, déclarant : « Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour m'assurer qu'ils n'obtiennent jamais un État. »

En 2010, Bennett a été nommé directeur général du Conseil Yesha et a mené la lutte contre le gel des implantations en 2010. En novembre 2016, il a déclaré que l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis lui donnait l'espoir que la solution à deux États serait ne soient plus considérés comme viables, affirmant que « l'ère de l'État palestinien est révolue ».

Les Conventions de Genève font référence à quatre traités (1864, 1906, 1929 et 1949) établissant le droit international sur le traitement humain en temps de guerre de… civils. Blessés. prisonnier de guerre. S'applique à toutes les nations acceptant le traité.

En 2013, des responsables palestiniens l'ont dénoncé en déclarant que « l'appel de Bennett au meurtre de captifs palestiniens est un mépris flagrant du droit international et de la troisième Convention de Genève, qui définit les protections auxquelles les prisonniers ont droit par le droit international lors de leur capture.

Il est extrêmement alarmant qu'un responsable public israélien au niveau ministériel appelle au meurtre et prononce des propos explicitement racistes sans être tenu pour responsable. »

Bennett avait fait cette remarque lors d'une discussion du cabinet en s'opposant à la libération des prisonniers palestiniens afin de permettre la reprise des pourparlers de paix.

Il aurait déclaré : « Si vous capturez des terroristes, vous devez simplement les tuer. » Lorsque le conseiller à la sécurité nationale Yaakov Amidror lui a dit que c'était illégal, Bennett a répondu : « J'ai déjà tué beaucoup d'Arabes dans ma vie, et cela ne pose absolument aucun problème.

En Israël, vous vous débarrassez d'un fou raciste et il y en a beaucoup d'autres qui attendent d'apparaître. Nul doute que Raab et Johnson ne perdront pas de temps à réserver à celui-ci un accueil enthousiaste à Londres.


Voir la vidéo: Hammas Assassinates Mossad Chief. Mourning In Tel Aviv On Appeal Of Netanyahu. Iran Succeeds