HMS Lightning (1895)

HMS Lightning (1895)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

HMS Lightning (1895)

HMS Éclair (1895) était un destroyer de classe A qui a servi dans la flottille de défense locale Nore au début de la Première Guerre mondiale, avant d'être coulé par un sous-marin posé par une mine en juin 1915.

Les Éclair était l'un des trois destroyers de 27 nœuds commandés à Palmer dans le cadre du programme 1893-94. Il portait l'armement de destroyer standard d'un canon de 12 livres, cinq de six livres et deux tubes lance-torpilles de 18 pouces. Il avait trois cheminées et était considéré comme l'un des premiers destroyers en état de navigabilité.

Les noueurs Palmer 27 avaient quatre chaudières à tubes d'eau Reed dans deux chaufferies, les prises des chaudières 2 et 3 étant reliées ensemble pour donner la disposition à trois entonnoirs.

En 1912, il était l'un des 27-nœuds survivants désignés comme destroyers de classe A.

Service d'avant-guerre

Les Éclair a été posée le 28 mars 1894 et lancée le 10 avril 1895.

Les Éclair a été impliqué dans une collision au cours d'un essai de consommation de carburant de douze heures. Elle quitta Chatham le matin du vendredi 8 novembre 1895 et vers 19 heures percuta le charbonnier Belvédère entre les navires légers Tongue et Nore. Les Éclair frapper l'arrière du Belvédère, et a subi de très gros dommages à sa proue et à son étrave. Au début, son équipage craignait qu'il ne coule, mais il est resté à flot et ils ont tenté de le ramener au port. Cependant, elle s'est échouée sur Maplin Sands vers 21h-21h30. Elle est restée coincée sur le sable jusqu'à ce qu'elle s'envole à 4 heures du matin le samedi 9 novembre. Il était encore capable de flotter et a réussi à regagner Chatham à 8h30, nécessitant des réparations urgentes.

Son commandant, le commandant d'état-major William John Bulmore et l'artilleur Herbert Stevenson ont été traduits en cour martiale pour la collision en décembre 1895. Bulmore a été accusé de négligence et d'ivresse pendant l'incident, et Stevenson pour ne pas avoir pris soin du navire après succédant à Bulmore. Bulmore a été reconnu coupable, a perdu cinq ans d'ancienneté et a été démis de ses fonctions à l'établissement à terre HMS Pembroke.

Les Éclair a été officiellement accepté dans la Royal Navy en janvier 1896.

Les Éclair participa aux manœuvres navales de 1896, destinées à simuler le déclenchement inattendu de la guerre. Il faisait partie de la flotte A basée à Berehaven, l'une des deux flottes disponibles pour la flotte de la Manche de l'amiral Kerr.

Le 1er mai 1898, le Éclair est entré en collision avec un petit bateau à vapeur naviguant entre Londres et Guernesey, dans un épais brouillard du Ranger Light Ship, à 12 milles de Guernesey. Aucun des deux navires n'a subi de dommages importants, et le Éclair a continué son chemin vers Gravesend, où elle s'équipait.

Les Éclair a pris part aux manœuvres navales de 1899, où il était l'un des destroyers affectés à la flotte de réserve (sous le nom de « flottille B), qui avait pour tâche d'utiliser des vaisseaux capitaux et des destroyers plus lents pour protéger un convoi contre une attaque de vaisseaux capitaux plus rapides . Les deux flottes comprenaient un grand nombre de croiseurs, et l'objectif était d'en savoir plus sur la façon d'intégrer les croiseurs et les cuirassés et sur l'utilisation des destroyers.

En 1900, il était le destroyer n°4 de la seule grande flottille de destroyers de la Marine. Il était basé à Portsmouth en 1900 et est resté avec la flottille de Portsmouth jusqu'en 1909.

En 1900, les destroyers à 27 nœuds avaient été remplacés par les 30 nœuds, et le Éclair n'a pas participé aux manœuvres navales de cette année-là.

En avril 1904, il fut l'un des trois destroyers qui prirent part à des exercices de tir dans la baie de Babbacome avant de se rendre à Torbay.

En septembre 1904, elle visita le nord-est et fut signalée dans la Tyne en septembre.

En 1909-1912, il faisait partie de la 6e flottille de destroyers à Chatham, avec un effectif réduit.

En octobre 1912, le Porc-épic et le Éclair visité le Humber pour tester les défenses Humber. Après l'exercice, ils ont visité Grimsby pour prendre du charbon avant de poursuivre leur voyage.

En mars 1913, il était en commission avec un équipage de noyau à Sheerness/Chatham sur le commandement de Nore, et était un appel d'offres pour l'établissement à terre HMS Actéon, avec le lieutenant Thomas C.C. Bolater aux commandes.

En janvier 1914, elle était de retour en service actif à Sheerness/Chatham et elle y était toujours en juillet.

Première Guerre mondiale

Le 5 août 1914, il était l'un des douze destroyers servant dans la flottille de défense locale de Nore.

En novembre 1914, il était l'un des douze destroyers servant dans la flottille de défense locale de Nore.

En juin 1915, il était l'un des onze destroyers servant dans la flottille de défense locale de Nore.

Les Éclair a été perdu en juin 1915 lors de la recherche de mines qui avaient été signalées tôt le 30 juin par le HMS Vautour. Éclair et Vautour ont été envoyés pour trouver les mines. À 20 heures, ils avaient détruit trois mines, mais le Éclair puis a frappé une autre mine. Cela a provoqué une grande explosion qui a soulevé le destroyer hors de l'eau et lui a cassé le dos. La proue du bateau a coulé, avec la perte de 14 ou 15 hommes, mais la poupe est restée à flot. Deux chalutiers, Javelot et Balance est venu à côté et a soutenu les restes du navire. Ils ont réussi à atteindre Sheerness, mais le Éclair ne valait pas la peine d'être sauvé, alors les restes ont été mis au rebut. Les mines avaient été posées par UC-1 (sous Egon von Werner) le matin du 30 juin, au nord du navire léger Kentish Knock, et figuraient parmi les premières mines posées par des sous-marins. Le gardien du phare avait repéré les mines et les avait signalées.

Commandants
1895 : Commandant d'état-major William John Bulmore
1896 : Commandant Ravenhill
12 décembre 1911-janvier 1914- : Lt et commandant Thomas L. Callaway

Déplacement (standard)

275t

Déplacement (chargé)

320t

Numéros de pendentif

1914 : 23
1915 : 98

Vitesse de pointe

Contrat de 27 nœuds
Charge profonde de 22 nœuds
27,94 nœuds à l'essai (Brassey 1900)

Moteur

Quatre chaudières à tubes d'eau Reed
2 vis
3 900ihp (4 343 gérés sur les essais)

Varier

Capacité de 75 tonnes de charbon
1470 milles à 11 nœuds

Longueur

204.5ft oa
200 pieds par personne

Largeur

19,5 pieds

Armement

Un canon de 12 livres
Cinq canons de 6 livres
Deux tubes lance-torpilles de 18 pouces

Complément d'équipage

50 (Brassey 1900, 1915)

Posé

28 mars 1894

Lancé

10 avril 1895

Complété

janvier 1896

Miné

30 juin 1915

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale



Commentaires:

  1. Kozel

    Pour ma part, tu n'as pas raison. je suis assuré. Je peux le prouver. Écrivez-moi en MP.

  2. Fenrizuru

    J'ai entendu récemment que c'était possible

  3. Spengler

    Wow, j'ai aimé!



Écrire un message