HMS Thorn (1900)

HMS Thorn (1900)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

HMS Thorn (1900)

HMS Épine (1900) était un destroyer de classe C qui a commencé la Première Guerre mondiale avec la septième flottille de destroyers sur le Humber, avant de déménager à Scapa Flow à la fin de 1914. En février 1915, il a été utilisé pour fonder la North Channel Patrol, basée à Larne , où elle a passé le reste de la guerre.

Les Épine était l'un des trois destroyers commandés à Brown sur Clydebank dans le cadre du programme 1900-1, alors qu'il était déjà en construction.

Le Naval Annual de Brassey pour 1901 a publié deux de ses résultats d'essai de 1900. Dans l'un, elle a atteint 30,174 nœuds à 6 540 ihp à 2,33 lb de charbon par ihp par heure. Dans la seconde, elle a atteint 30,053 nœuds à 6 455 chevaux.

En avril 1918, il disposait de l'armement approuvé de grenades sous-marines de deux lanceurs et de dix-huit charges, le canon arrière et les tubes lance-torpilles étant retirés pour compenser le poids supplémentaire.

En décembre 1900, le Épine a navigué de Glasgow à Plymouth, où il devait faire ajouter ses canons et ses tubes lance-torpilles et subir des essais officiels. La presse l'a signalé à tort comme un destroyer de « 33 nœuds » à l'époque, et aussi qu'elle avait été forcée de faire escale à Queenstown par le mauvais temps.

Carrière d'avant-guerre

En 1901-1905 le Épine faisait partie de la flottille de Devonport, l'une des trois qui contenaient tous les destroyers basés à domicile.

Les Épine participa aux manœuvres navales de 1901, qui débutèrent fin juillet. Celles-ci impliquaient deux flottes - la flotte B a commencé dans la mer du Nord et avait pour tâche de maintenir la Manche ouverte au commerce. La flotte X a commencé au large de la côte nord de l'Irlande et avait pour tâche d'arrêter le commerce dans la Manche. Les Épine faisait partie d'une force de destroyers de Devonport qui a rejoint la flotte X. C'était la première fois que les deux parties dans les exercices annuels avaient reçu une force égale de destroyers. Les exercices se sont terminés par une victoire de la flotte X. Les forces de destroyers n'ont pas répondu aux attentes, que ce soit en attaque à la torpille ou en éclaireurs.

Le lundi 14 octobre 1901, le Épine a quitté Plymouth pour rejoindre l'escadron de réserve (au sein de la flottille de Devonport). Elle servit bientôt dans la flottille d'instruction de Devonport.

Le 29 octobre 1901, le Épine rentrait au port de Devonport après une opération avec la flottille lorsqu'elle a heurté un bateau Liberty du croiseur En avant. Un homme de la En avant a d'abord été porté disparu. Cela a été signalé plus tard comme une erreur, mais dans des rapports ultérieurs, trois hommes ont été portés disparus. Le corps de l'un des hommes disparus, James Burrow, a été retrouvé deux semaines plus tard.

Le vendredi 15 novembre 1901, le Les épines le commandant du jour, le lieutenant-commandant H. S. Alton, a été traduit en cour martiale pour l'incident et reconnu coupable d'avoir fait preuve de négligence dans l'exercice de ses fonctions de commandant du destroyer. Il a été renvoyé du navire et sévèrement réprimandé.

Fin novembre 1901, une enquête sur les trois noyés fut tenue à Devonport. Cette fois, le lieutenant-commandant Alton, qui a assisté à la demi-solde, a été exonéré de tout blâme.

En mai 1904, le Épine a été choisi pour remplacer le Leven dans des essais de vitesse comparatifs contre le destroyer de classe River Foyle, pour comparer les performances réelles des 30 nœuds et des destroyers de classe River, plus aptes à la navigation mais officiellement plus lents. Les Leven avait été éliminée du concours après être entrée en collision avec le pont flottant Torpoint.

Les Épine pris part aux manœuvres navales de 1904, mais il fut bientôt jugé capturé par la flotte adverse et dut se rendre.

Fin août, peu après la fin des manœuvres, le Épine, Dee et Zéphyr, ont été versés dans la réserve de Portsmouth.

En août 1905, le Épine faisait partie de la flotte qui a accueilli une flotte française qui visitait Portsmouth, dans le cadre de l'amélioration générale des relations anglo-françaises de la période.

En septembre 1905, l'un des membres de son équipage, Richard McGrath, est arrêté après une dispute dans une maison d'Arthur Street, à Édimbourg. Après l'incident, il a affirmé qu'il avait été blessé au visage pendant sa garde à vue, mais lors d'une enquête du shérif le 19 septembre, il a été prouvé qu'il était déjà blessé avant l'arrivée de la police.

En 1906-1907 le Épine faisait partie de la 4e flottille de destroyers, qui faisait partie de la Channel Fleet, à l'époque la principale force de cuirassés à Home Waeters.

En 1907-1909 le Épine faisait partie de la flottille de Portsmouth, désormais considérée comme une force de défense locale, tandis que les destroyers plus modernes étaient directement rattachés aux flottes de combat.

En 1909-1912 le Épine faisait partie de la 5e flottille de destroyers à Devonport, qui faisait partie de la 3e division de la Home Fleet. Tous les destroyers de la 3e division étaient en partie équipés.

À partir de mai 1912, le Épine faisait partie de la 7e flottille de destroyers à Devonport, l'une des flottilles de patrouille.

À l'été 1913, le Épine et la 7e flottille de destroyers a effectué une visite sur la côte est. Début juin 1913, alors qu'ils rentraient à Devonport, le Épine a été impliqué dans un accident tragique, lorsque le Matelot de 1re classe Bucknell est tombé du arabe, qui était devant elle dans la flottille, et a été heurté par le Les épines hélice. Seule sa casquette a été retrouvée et un service funéraire a été organisé sur place, avant que la flottille ne poursuive sa route.

En juillet 1914, il faisait partie de la septième flotte de patrouille à Devonport, qui faisait partie de la deuxième flotte de la Home Fleet.

Première Guerre mondiale

En août 1914, il faisait partie de la septième flottille et était basé à Hunstanton, avec pour tâche de patrouiller le littoral local.

En novembre 1914, il faisait partie de la patrouille n°3 de la septième flottille, basée à Grimsby.

Le 7 novembre 1914, il était l'un des douze destroyers que l'Amirauté ordonna de déplacer des flottilles de patrouille à Scapa Flow, et il partit pour sa nouvelle base le 8 novembre.

En janvier 1915, elle est rattachée à la Grande Flotte.

Le 16 février 1915, il était l'un des trois destroyers qui quittèrent Scapa Flow pour former une nouvelle patrouille de la Manche Nord, protégeant l'entrée nord de la mer d'Irlande, répondant à l'amiral commandant à Larne.

Le rôle de la patrouille de la Manche Nord était de garder l'entrée nord de la mer d'Irlande et de surveiller les extrémités du barrage de la Manche Nord, un ensemble de filets indicateurs conçus pour alerter les défenseurs si un sous-marin tentait de passer.

Le 20 février, un sous-marin a été repéré au large de Liverpool, et le Épine était l'un des quatre destroyers envoyés pour essayer de le trouver, sans succès.

Le 19 avril, le croiseur marchand armé HMS Oropesa a été attaqué par un sous-marin alors qu'il voyageait entre Oversay et Skerryvore sur le chemin du Clyde à sa station. Les trois destroyers de patrouille disponibles (Épine, Garry et Tara) a pris la mer pour essayer de trouver le sous-marin, mais la nouvelle est vite arrivée que le croiseur avait chassé le sous-marin avec des coups de feu. Les commandes ont été annulées et le Épine n'a jamais quitté Stranraer, où elle s'occupait du charbon.

Fin avril, le Épine a participé à une importante opération d'escorte, protégeant les navires qui transportaient la 10e division à travers la mer d'Irlande de l'Irlande à l'Angleterre, en route vers le front occidental. Le déménagement s'est déroulé sans problème.

En juin 1915, il opérait avec la North Channel Patrol et était basé à Larne.

En janvier 1916, il était l'un des deux destroyers de la North Channel Patrol, basé à Larne.

En mars 1916, la patrouille de la Manche Nord n'avait que deux destroyers - Garry et Épine, ainsi que 120 dériveurs de filet, 2 yachts armés, 18 chalutiers armés et 5 bateaux à moteur.

En octobre 1916, il était l'un des deux destroyers de la North Channel Patrol, basé à Larne

En janvier 1917, il était l'un des deux destroyers de la North Channel Patrol, basé à Larne

En juin 1917, il était l'un des deux destroyers de la North Channel Patrol, basé à Larne

En janvier 1918, il était l'un des quatre destroyers de la North Channel Patrol, basé à Larne.

En juin 1918, il opérait avec les patrouilles dans la région de Grand Fleet et était l'un des quatre destroyers de la North Channel Patrol basé à Larne.

En novembre 1918, il était l'un des six destroyers de la North Channel Patrol.

Les Épine a été démoli au chantier naval de Portsmouth en 1919.

Commandants
-29 octobre 1901- : Lt Commandant H.S. Alton

Déplacement (standard)

350 pieds

Déplacement (chargé)

395 pieds

Vitesse de pointe

30 nœuds

Moteur

5,800ihp

Varier

Capacité de 80 tonnes de charbon (Brassey)

Longueur

222 oa
218 pieds par personne

Largeur

20,5 pieds

Armement

Un canon de 12 livres
Cinq canons de 6 livres
Deux tubes lance-torpilles de 18 pouces

Complément d'équipage

58 (Brassey)

Posé

Lancé

17 mars 1900

Complété

juin 1901

Brisé

1919



Commentaires:

  1. Florence

    Je sais ce qui doit être fait))))

  2. Stewart

    Il faut qu'on y jette un œil !!!

  3. Aralkree

    Oui en effet. Je suis d'accord avec tout ce qui précède. Nous pouvons communiquer sur ce thème. Ici ou à PM.

  4. Zolotaur

    À mon avis, des erreurs sont commises. Écrivez-moi dans PM, discutez-en.

  5. Linus

    Vous avez tort. Je propose d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, nous allons le gérer.

  6. Fegore

    Je pense que tu as tort. Nous examinerons cela.



Écrire un message