Comment la dette a-t-elle été gérée lors du passage du calendrier julien au calendrier grégorien ?

Comment la dette a-t-elle été gérée lors du passage du calendrier julien au calendrier grégorien ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je lisais sur les dates New Style et Old Style, et j'ai pensé à la suppression des dates pendant la transition. Extrait de l'article de Wikipédia sur le calendrier grégorien :

Lors de la mise en service du nouveau calendrier, l'erreur accumulée au cours des 13 siècles depuis le Concile de Nicée a été corrigée par une suppression de 10 jours. Le jour du calendrier julien du jeudi 4 octobre 1582 a été suivi du premier jour du calendrier grégorien, le vendredi 15 octobre 1582 (le cycle des jours de la semaine n'a pas été affecté).

Et plus tard, comme dans les colonies britanniques en 1752, l'année précédente était de 282 jours (une suppression de plus de 80 jours).

Alors, comment les dettes, telles que les prêts à intérêts courus, les paiements fixes/ballons, etc. ont-elles été gérées ? Si ce genre de changement devait se produire aujourd'hui et que 10 jours étaient soudainement supprimés et que cela passait soudainement du 21 mai au 1er juin, j'aurais un chèque d'un temps pour effectuer le paiement hypothécaire. Les conditions de prêt ont-elles été ajustées pour le nouveau calendrier ? Ou le gouvernement a-t-il temporairement réduit ses taux d'imposition ? Comment les économies de l'époque s'y sont-elles adaptées ?


Bien que je doute qu'il y ait eu beaucoup de dettes impliquant des paiements mensuels par rapport à aujourd'hui, on sait que (toute) réforme du calendrier a causé beaucoup de confusion qui confond encore aujourd'hui les historiens.

Tous les documents juridiques ont été touchés et il y a même eu des manifestations où les gens ont récupéré les jours perdus car ils étaient censés raccourcir leur vie.

Théoriquement, si votre dette était due entre le 3 et le 14 septembre dans la Grande-Bretagne de 1752, vous seriez en congé gratuitement car ces jours n'ont jamais existé. En pratique, je pense que cela ne s'est pas du tout produit car le non-remboursement de vos dettes faisait de vous un criminel et la punition était sévère, la loi étant très du côté du créancier.

En fin de compte, je m'attends à ce que les gens s'embrouillent avec les tribunaux et passent une journée sur le terrain.

Les références:
http://www.legislation.gov.uk/apgb/Geo2/24/23/contents
https://en.wikipedia.org/wiki/Dual_dating
https://en.wikipedia.org/wiki/Promissory_note
https://en.wikipedia.org/wiki/History_of_bankruptcy_law
http://mentalfloss.com/article/51370/why-our-calendars-skiped-11-days-1752


Différentes sociétés utilisent des jours différents pour commencer l'année civile. Changer la date de début de l'année est probablement la modification la plus simple à apporter à un calendrier. Ainsi, dans l'Europe médiévale, il était possible de voyager d'une année à l'autre en voyageant entre des lieux qui commençaient leurs années civiles à des dates différentes.

En Angleterre, les années civiles ont commencé le 25 mars à partir d'environ 1200 après JC. Ainsi, le 24 mars 1250 serait suivi en Angleterre le 25 mars 1251, et 12 mois plus tard, il y aurait du 1er mars au 24 mars 1251, suivi du 25 mars 1252.

L'Angleterre a changé le début de l'année civile au 1er janvier en même temps qu'elle adoptait le calendrier grégorien, raccourcissant ainsi une année de quelques mois.

Ajouté le 15-05-2017.

Il y avait, cependant, des préoccupations légitimes concernant les impôts et autres paiements dans le cadre du nouveau calendrier. La disposition 6 (Délai de paiement des loyers, annuités) de la Loi stipulait que les paiements mensuels ou annuels ne deviendraient exigibles qu'aux dates qu'ils auraient à l'origine dans le calendrier julien, ou selon les termes de la Loi « [Délai de paiement des Loyers, annuités] aux mêmes jours et heures naturels respectifs que ceux-ci auraient dû et auraient dû être payables ou versés ou se seraient produits si la présente loi n'avait pas été promulguée".

1https://en.wikipedia.org/wiki/Calendar_(New_Style)_Act_17501

http://www.legislation.gov.uk/apgb/Geo2/24/23/contents2


Dates et heure¶

Les astronomes utilisent différentes échelles pour mesurer le temps. Skyfield doit souvent utiliser plusieurs échelles de temps dans un seul calcul ! La classe Time est la façon dont Skyfield représente soit un seul moment dans le temps, soit tout un éventail de moments, et garde une trace de toutes les différentes désignations attribuées à ce moment par les différentes échelles de temps standard :

L'objet Timescale renvoyé par load.timescale() gère les conversions entre différentes échelles de temps et permet également au programmeur de créer des objets Time pour des dates spécifiques. La plupart des applications ne créent qu'un seul objet Timescale, que les programmeurs de Skyfield nomment conventionnellement ts , et l'utilisent pour construire tous leurs temps.

Pour une référence rapide, voici les délais pris en charge :

  • UTC — Temps universel coordonné (« Heure de Greenwich »)
  • UT1 — Temps Universel
  • TAI — Heure atomique internationale
  • TT — Heure Terrestre
  • TDB — Temps dynamique barycentrique (le JPL Teph)

Et voici des liens vers la documentation de l'API pour les échelles de temps et les heures :


1 réponse 1

LocalDate gère le calendrier grégorien proleptique seul. De sa javadoc :

Le système de calendrier ISO-8601 est le système de calendrier civil moderne utilisé aujourd'hui dans la plupart des pays du monde. C'est l'équivalent du système de calendrier grégorien proleptique, dans lequel les règles d'aujourd'hui pour les années bissextiles sont appliquées pour toujours. Pour la plupart des applications écrites aujourd'hui, les règles ISO-8601 sont tout à fait adaptées. Cependant, toute application qui utilise des dates historiques et exige qu'elles soient exactes trouvera l'approche ISO-8601 inadaptée.

En revanche, l'ancienne classe java.util.GregorianCalendar (qui est indirectement également utilisée dans toString()-output de java.util.Date ) utilise une coupure grégorienne configurable par défaut à 1582-10-15 comme date de séparation entre julian et règles du calendrier grégorien.

Donc LocalDate n'est pas utilisable pour tout type de dates historiques.

Mais gardez à l'esprit que même java.util.GregorianCalendar échoue souvent même lorsqu'il est configuré avec correct date limite selon la région. Par exemple, le Royaume-Uni a commencé l'année le 25 mars avant 1752. Et il existe de nombreux autres écarts historiques dans de nombreux pays. En dehors de l'Europe, même le calendrier julien n'est pas utilisable avant l'introduction du calendrier grégorien (ou mieux utilisable uniquement dans une perspective colonialiste).

MISE À JOUR en raison de questions en commentaire :

Pour expliquer la valeur -14830974000000, considérons le code suivant et sa sortie :

Il convient de noter que la valeur -12219292800000L mentionnée dans votre commentaire précédent est différente de 5 heures de tCutOver en raison de la différence de décalage horaire entre America/New_York et UTC . Ainsi, dans le fuseau horaire EST (Amérique/New_York), nous avons exactement 30228 jours de différence. Pour la période en question nous appliquons les règles du calendrier julien qui est tous les quatre ans est une année bissextile.

Entre 1500 et 1582 nous avons 82 * 365 jours + 21 jours bissextiles. Ensuite, nous devons également ajouter 273 jours entre 1582-01-01 et 1582-10-01, enfin 4 jours jusqu'à la transition (rappelez-vous que le 4 octobre est suivi du 15 octobre). Au total : 82 * 365 + 21 + 273 + 4 = 30228 (ce qui était à prouver).

Veuillez m'expliquer pourquoi vous vous attendez à une valeur différente de -14830974000000 ms. Cela me semble correct car il gère le décalage horaire de votre système, les règles du calendrier julien avant 1582 et le saut du 4 octobre 1582 à la date de transition 1582-10-15. Donc pour moi votre question "comment puis-je dire à l'objet date de renvoyer le ms à la bonne date grégorienne ?" est déjà répondu - aucune correction nécessaire. Gardez à l'esprit que ce truc complexe est assez long à utiliser en production et qu'on peut s'attendre à ce qu'il fonctionne correctement après tant d'années.

Si vous voulez vraiment utiliser JSR-310 pour ce genre de choses, je répète qu'il n'y a pas de support pour la date de transition grégorienne. La meilleure chose à faire est que vous puissiez faire votre propre travail de contournement.

Par exemple, vous pourriez considérer la bibliothèque externe Threeten-Extra qui contient un calendrier julien proleptique depuis la version 0.9. Mais ce sera toujours votre effort pour gérer la transition entre l'ancien calendrier julien et le nouveau calendrier grégorien. (Et ne vous attendez pas à ce que de telles bibliothèques soient capables de gérer de VRAIS dates historiques pour de nombreuses autres raisons comme le début du nouvel an, etc.)

Mise à jour en 2017 : Une autre option plus puissante consisterait à utiliser HistoricCalendar de ma bibliothèque Time4J, qui gère bien plus que la simple coupure julian/gregorian.


Différence entre les calendriers julien et grégorien

Le dispositif que nous utilisons pour répondre à la vieille question de savoir quelle date est-il est connu sous le nom de calendrier. Le calendrier qui est utilisé dans le monde aujourd'hui est connu sous le nom de calendrier chrétien ou de calendrier grégorien. Ce système de calendrier a succédé au calendrier julien antérieur qui était utilisé depuis 45 avant JC jusqu'en 1582. Bien que les deux soient des calendriers chrétiens, beaucoup de gens ne connaissent pas les différences entre les deux calendriers occidentaux. Cet article tente de mettre en évidence ces différences.

Calendrier julien

Il s'agit d'un calendrier qui a été présenté au monde par Jules César en 46 av. C'était un calendrier qui était remarquablement proche de la durée réelle d'une année, mais il a été constaté qu'il laissait près d'un jour sur une période de 128 ans. Ainsi, au moment où nous étions en 1582 après JC, le calendrier julien avait en fait dérivé de 10 jours complets par rapport à la date réelle. Pour réformer le calendrier, le pape Grégoire XIII a introduit le calendrier grégorien en 1582 qui a été lentement et progressivement adopté par les pays catholiques du monde entier.

Lorsque Jules César a remporté l'Égypte en 48 avant JC, il a ressenti le besoin d'une réforme du calendrier. Le calendrier qu'il a introduit divisait une année en 12 mois et contenait 365 jours avec un jour supplémentaire tous les quatre ans pour tenir compte de la durée réelle de 365,25 jours pour une année solaire.

Calendrier Grégorien

La longueur d'une année comme 365,25 prise dans le calendrier julien s'est avérée plus tard fausse car une année solaire s'est avérée être 365,2422 et 365,2424 jours dans les années tropicales et d'équinoxe. Cela signifiait que le calendrier julien s'était trompé de 0,0078 jours et de 0,0076 jours dans les deux cas. Cela représentait une différence de 11,23 minutes et 10,94 minutes respectivement. L'erreur signifiait que le calendrier julien manquait près d'un jour tous les 131 ans. Après de nombreux siècles, le calendrier Julain est devenu imprécis pour calculer les saisons exactes et le jour le plus important pour les chrétiens, Pâques. Pour réformer le calendrier julien, le calendrier grégorien a été introduit en 1582 par le pape Grégoire XIII. Cependant, les travaux sur la réforme du calendrier ont commencé à l'époque du pape Paul III, et les suggestions du célèbre astronome Clavius ​​ont été prises en considération lorsque finalement le calendrier grégorien a été adopté par l'Église.

Quelle est la différence entre le calendrier julien et grégorien ?

• 10 jours ont été omis du calendrier julien et le jour suivant le 4 octobre, jour de l'adoption du calendrier grégorien, était connu sous le nom de 15 octobre 1582.

• Alors que dans le calendrier julien, une année bissextile était une année divisible par 4, il a été déclaré qu'une année bissextile pouvait être une année divisible par 4 mais pas par 100 ou une année divisible par 400.

• Le calendrier grégorien a introduit de nouvelles lois pour déterminer la date de Pâques.

• Alors que le jour avant le 25 février a été choisi pour ajouter un jour supplémentaire dans une année bissextile dans le calendrier julien, il a été pris comme le jour après le 28 février dans le calendrier grégorien.


Conversion du calendrier en date pour les dates antérieures au 15 octobre 1582. Passage du calendrier grégorien au calendrier julien

Étant donné que la date de début du calendrier grégorien est le 15 octobre 1582, veuillez considérer les tests suivants et m'aider à comprendre ce qui se passe :

Les résultats sont les suivants :

Pourriez-vous m'éclairer sur ce qui se passe ? Merci beaucoup.

EDIT : Merci, j'ai corrigé mes erreurs sur le format de la date à analyser : maintenant tous ont la forme aaaa-MM-gg et plus aucune exception n'est levée.

Maintenant, j'essaie de clarifier mes duts.

Qu'est-ce qui détermine si nous utilisons ou non le calendrier grégorien proleptique ?
En résumant :
java.util.GregorianCalendar représente un calendrier julien pour les dates antérieures au 15 octobre 1582 et un calendrier grégorien après cette date. Est ce bien?
Donc, cela justifie le comportement dans le nouveau GregorianCalendar(. ).
Si je fais:

car le 4 octobre 1582 existe dans le calendrier julien et le calendrier que j'ai créé représente une date julien.
En convertissant ce calendrier en date, nous avons :

car le jour 5 octobre n'existe ni dans le calendrier julien ni dans le calendrier grégorien. Ainsi, le constructeur GregorianCalendar crée une date exactement 1 jour après le 4 octobre, c'est-à-dire le premier jour du calendrier grégorien, le 15 octobre. La nouvelle date est alors exprimée en système de calendrier grégorien.
J'aurai le même comportement en créant un nouveau calendrier en passant des dates de (1582, 9, 5) à (1582, 9, 14).
Dans l'exemple ci-dessus, le java.util.Date converti est à nouveau cohérent avec le calendrier

car le 15 octobre existe dans le calendrier grégorien et la nouvelle date est exprimée dans ce système. Le Calendrier converti en Date est à nouveau cohérent :

Cela signifie que le constructeur GregorianCalendar suppose que j'entre des dates dans le système de calendrier qui est valide à l'époque donnée: en d'autres termes, suppose que si j'entre une date antérieure ou égale au 04 octobre, je pense à la date selon le julian calendrier et la date est exprimée dans ce système, si j'entre une date entre le 05 et le 14 octobre il compte le nombre de jours entre la date de fin du calendrier julien (04 octobre) et la date que j'ai saisie et additionne ces jours à la date de début du calendrier grégorien (15 octobre) et exprime la nouvelle date dans le système grégorien, et si j'entre une date postérieure ou égale au 15 octobre, cela suppose que la date que j'ai saisie est signifiée dans le calendrier grégorien et que la nouvelle date est exprimée dans ce système.
Est-ce que tout cela est correct ?
Ce n'est pas un comportement proleptique, non ? Si le calendrier était un calendrier grégorien proleptique, je m'attendrais à ce que l'initialiser avec

c'est-à-dire que le 5 octobre est fixé aussi si la date n'existe pas dans le système grégorien et, étant 10 jours avant le premier jour du calendrier grégorien, elle serait égale à la date julien 25 septembre, si je ne me trompe pas.
Comment puis-je décider d'utiliser ou non le calendrier grégorien proleptique ?

En analysant une chaîne et en créant un nouveau GregorianCalendar en passant par le XmlGregorianCalendar, le comportement me semble différent.
Parsing "1582-10-04" j'obtiens

(comme dans l'exemple ci-dessus..) mais une date

(Ici nous avons une date julian, n'est-ce pas ? Mais dans l'exemple ci-dessus (où le GregorianCalendar a été créé par son constructeur) la Date était égale au Calendar. Pourquoi maintenant c'est différent ?

En analysant la chaîne "1582-10-05", nous avons

(Maintenant, nous avons un calendrier grégorien proleptique, n'est-ce pas ?)
Mais encore une autre date

Même comportement en analysant "1582-10-14"

Si on parse enfin "1582-10-15", on revient à l'âge grégorien et tout redevient cohérent :

Pouvez-vous m'aider à comprendre tous ces comportements?
Merci beaucoup.

Merci pour vos réponses, même si un doute subsiste pour moi. J'ai essayé le code suivant :

Maintenant, j'ai le calendrier avec DAY_OF_MONTH cohérent avec ce que j'ai défini, donc je pense que c'est un comportement proleptique, n'est-ce pas ? Mais encore une fois je demande pourquoi la Date, obtenue par la méthode getTime(), ne représente pas le même jour, mais 10 jours avant. Merci encore.

La question est pour moi un peu plus claire, mais pas complètement. Je n'ai pas compris en détail par quelle logique se fait la conversion du Calendrier Grégorien en Date et pourquoi un Calendrier Grégorien proleptique et un Calendrier traditionnel, chacun construit avec les mêmes paramètres que JOUR, MOIS et ANNÉE, ne représentent pas toujours le même instant du temps. J'ai fait d'autres tests.

Le premier test (5 février 1582) fait référence à une période appartenant au calendrier julien, le second (8 octobre 1582) appartient à la période de transition, le troisième (5 décembre 1582) à la période du calendrier grégorien. Ensuite, je pense remarquer les choses suivantes :


Assurance et obéissance

Voici ce que l'US Naval Observatory a à dire à propos de l'ordre de la semaine :

Nous avons eu l'occasion d'enquêter sur les résultats des travaux de spécialistes de la chronologie et nous n'en avons jamais trouvé un qui ait jamais eu le moindre doute sur la continuité du cycle hebdomadaire depuis bien avant l'ère chrétienne. v

Dieu a mis à part le Sabbat du septième jour pendant la semaine de la Création. Il a renforcé le Sabbat à l'époque de Moïse (Exode 16) et a fait de l'observation du Sabbat le Quatrième Commandement. Tout au long de l'histoire, le peuple juif a sanctifié le septième jour, et Jésus et ses disciples l'ont également célébré.

L'ordre de la semaine n'a pas changé, pas plus que la joie qui vient lorsque nous obéissons à Dieu et passons le septième jour avec Lui.


Calculatrice de date julienne de Steve

Le formulaire ci-dessus est initialisé à la date et à l'heure universelles (à toutes fins utiles, c'est le même que l'heure de Greenwich, mais pas exactement le même - voir les différences), tel que déterminé par l'horloge de votre ordinateur au moment où cette page est entrée (Remarque : c'est toujours à la seconde près). Une conversion de votre fuseau horaire local est appliquée.

L'horloge au-dessus du formulaire indique heure universelle actuelle selon l'heure et la date de l'horloge du serveur, et continuera à "squoticking" rsquo.

L'heure indiquée dans le formulaire ne sera pas &lsquotick&rsquo - ceci et la date sont libres pour vous de modifier en tant qu'entrées dans le calculateur de date julienne.

Les champs qui ont un fond bleu/gris sont en lecture seule. Le champ du jour de la semaine est déterminé à partir de la date julienne et le champ du fuseau horaire est fixé en fonction de la date et de l'heure locales de démarrage de votre session. Cela inclut toute correction pour &lsquodaylight Saving&rsquo (ou &lsquoSummer Time&rsquo).

CE et BCE désignent &ldquoCommon Era&rdquo et &ldquoBefore Common Era&rdquo, souvent appelés respectivement &ldquoAD&rdquo et &ldquoBC&rdquo. Voir les notes ci-dessous pour l'option d'utilisation de l'année zéro.

L'horodatage UNIX est utilisé dans le langage de programmation &lsquoC&rsquo et pour afficher les dates d'expiration des cookies dans Mozilla Firefox, entre autres. Il est défini comme le nombre de secondes depuis 1970-Jan-01 00:00:00 UTC. Il est souvent défini comme un entier de 32 bits, si tel est le cas, les fractions sont tronquées. S'il est défini comme un non signé entier, un système ne traitera pas correctement les heures antérieures au 1er janvier 1970, et la dernière heure qui sera exprimée correctement sera 2106-Feb-07 06:28:15 UTC . Les logiciels utilisant un signé entier, où un bogue de type &lsquoY2K&rsquo provoquera un échec après 2038-Jan-19 03:14:07 UTC . Cependant, cette calculatrice affiche correctement tous les temps positifs, plus les fractions (à 10 ms près). Les périodes antérieures à 1970 sont indiquées comme négatives.

L'heure du fichier (MFT) est un entier 64 bits utilisé par Microsoft pour afficher le nombre de 100 ns &lsquoticks&rsquo depuis 1601-janvier 01 00:00:00 UTC. Il est souvent divisé en deux entiers de 32 bits (moitiés haute et basse), chacun étant exprimé sous forme décimale, comme dans cette calculatrice. Il est principalement utilisé dans les cookies d'Internet Explorer pour indiquer les heures d'expiration et de création, ainsi que pour les fichiers d'horodatage dans les systèmes de fichiers NTFS, tels que ceux utilisés dans Windows 2000 et versions ultérieures. L'entier MFT 64 bits débordera en l'an 60056, il sera donc valable dans un avenir prévisible ! Étant donné que le &lsquotick&rsquo n'est que de 100 ns, soit 1/100000e de 10 ms (la résolution maximale de cette calculatrice), les 5 chiffres les moins significatifs de l'entier inférieur n'ont pas de sens ici, ils sont donc mis à zéro. De plus, étant donné que les cookies MFT antérieurs à 1601 CE seraient un peu périmés, les résultats négatifs ne sont pas donnés.

Alors que la date de début d'UNIX en 1970 semble raisonnable, étant donné que le langage de programmation &lsquoC&rsquo a été développé au début des années 1970, c'est un mystère pourquoi Microsoft a choisi 1601 pour le MFT - bien que ce ne soit pas la seule chose mystérieuse à propos de Microsoft ! [Wikipédia donne une raison quelque peu ténue, à mon avis, pour laquelle cette date a été choisie parce que c'était le début du cycle grégorien des années bissextiles de 400 ans au cours duquel les fichiers numériques ont existé pour la première fois.] , l'heure indiquée peut différer de quelques heures de celle signalée par le navigateur. Cela sera dû à la différence entre l'heure locale et l'UTC lorsque le cookie est configuré pour expirer. [C'est une caractéristique de MFT que la valeur est stockée en UTC, mais est traduite en heure locale lorsqu'elle est affichée. Tout garder en UTC signifie qu'il est impossible pour un cookie ou un fichier d'être lu avant qu'il ne soit écrit - quelque chose qui pourrait arriver aux fichiers transmis sur Internet entre différents fuseaux horaires si les heures locales étaient utilisées.]

Le jour du calendrier maya long est affiché ici (en lecture seule) car la date 2012-Dec-21 était significative. A cette date, la deuxième case en partant de la gauche (b&rsquoak&rsquotun) reporté à 13, qui était la même date maya que le début de la quatrième création. Pour cette raison, et presque certainement parce que c'était aussi le solstice d'hiver du nord, certains prophètes de malheur pensaient que le monde prendrait fin ce jour-là. Tout cela est expliqué en détail par Wikipédia. Eh bien, le monde ne s'est pas arrêté à ce moment-là : la philosophie maya était plutôt qu'une recréation aurait lieu. Espérons que la Cinquième Création commence mieux que la Quatrième ne s'est terminée.

Notez que les savants mayas et les astronomes ne sont pas d'accord sur l'utilisation du calendrier julien pour les dates du passé (les savants mayas traitent toutes les dates du calendrier &lsquoconventionnelles&rsquo dans le passé comme grégoriennes, en utilisant le &lsquocalendrier grégorien proleptique&rsquo). Par conséquent, les dates antérieures au changement grégorien (en 1582) qui sont données dans l'article de Wikipédia diffèrent de celles calculées ici. Pour être d'accord avec l'article de Wikipédia, le b&rsquoak&rsquotun la valeur n'est jamais nulle pour les dates passées : le début de la quatrième création (JD 584283) est noté 13.0.0.0.0, et la suivante b&rsquoak&rsquotun (1.0.0.0.0 = JD 728283) a commencé après le 13.19.19.17.19 (JD 728282). Les reconductions précédentes avaient b&rsquoak&rsquotun valeurs comprises entre 1 et 13. Pour être d'accord avec la représentation des érudits mayas des dates futures, le b&rsquoak&rsquotun le chiffre passera maintenant à 19, puis passera à zéro, lorsque le prochain chiffre le plus significatif (piktun) devient un 1. Bien que le piktun passera également à 0 après le 19.19.19.19.17.19, pour plus de simplicité, ce calculateur lui permettra d'augmenter au-delà de 19 (19.19.19.19.17.19 sera JD 58184282 ou 154591-Feb-27).

Cet utilitaire est basé sur une calculatrice initialement publiée par le département des applications astronomiques de l'US Naval Observatory, mais cette version ne gérait pas correctement les heures locales à l'est de Londres. Cependant, le contenu de ce site (et les URL qu'il contient) continue de changer, rendant rapidement obsolète tout lien que j'ai mis ici. Par conséquent, le lien ci-dessus ne renvoie qu'à leur page d'accueil : si vous voulez voir comment ils le font maintenant, jetez un coup d'œil sur leur site (mais revenez ici !).

Cette calculatrice utilise le format d'origine pour convertir la date et l'heure du calendrier en date julienne, et vice versa. Le sens de conversion est sélectionné par le type de calcul. Cette page et son fichier JavaScript associé ont été étendus par Steve Glennie-Smith pour augmenter la précision à 10 ms près. D'autres extras incluent un calcul d'horloge UTC &lsquoticking&rsquo depuis et vers l'horodatage UNIX et le format de fichier Microsoft et affichant le fuseau horaire local et la longue date du calendrier maya. Les corrections de bugs sont répertoriées à la fin.

Les dates juliennes (en abrégé JD) sont simplement un nombre contigu de jours et de fractions depuis midi Temps Universel le 1er janvier 4713 avant notre ère (sur le calendrier julien). Près de 2,5 millions de jours se sont écoulés depuis cette date. Les dates juliennes sont largement utilisées comme variables temporelles dans les logiciels astronomiques. En règle générale, une variable à virgule flottante (double précision) de 64 bits peut représenter une époque exprimée en date julienne avec une précision d'environ 1 milliseconde. Notez que l'échelle de temps qui sert de base aux dates juliennes est le temps universel et que 00:00 h UTC se produit toujours à une fraction de date julienne de 0,5. La distinction entre Julien Date et Julien journée est que le premier est le nombre entier, y compris la partie fractionnaire, tandis que le dernier est juste la partie entière, c'est-à-dire. le nombre de jours depuis &lsquoday zero&rsquo.

Pourquoi le 1er janvier 4713 AEC a-t-il été choisi comme point de départ ? Quelques théories ici.

Les dates du calendrier et l'année, le mois et le jour sont encore plus problématiques. Divers systèmes de calendrier ont été utilisés à différents moments et lieux à travers le monde. Cette calculatrice n'en traite que deux : le calendrier grégorien, maintenant utilisé universellement à des fins civiles, et le calendrier julien, son prédécesseur dans la plupart des pays occidentaux. Tels qu'utilisés ici, les deux calendriers ont des noms de mois et un nombre de jours identiques dans chaque mois, ils ne diffèrent que par la règle des années bissextiles. Le calendrier julien a une année bissextile tous les quatre ans, tandis que le calendrier grégorien a une année bissextile tous les quatre ans sauf les années centenaires qui ne sont pas exactement divisibles par 400.

Bien que JD zéro était le 1er janvier 4713 avant notre ère, cette calculatrice autorisera les dates juliennes négatives et les années avec jusqu'à six chiffres.

  • Les semaines ont toujours eu sept jours, nommés comme maintenant, depuis que le temps a commencé. Ainsi, le jour de la semaine peut être obtenu à partir du reste, après avoir divisé la date julienne (plus le décalage de 0,5 jour, mais ensuite exprimé sous forme d'entier) par 7 (0 correspond au lundi) le calendrier julien n'avait pas année 0. Par conséquent, 0001-Dec-31 BCE (ou BC) a été immédiatement suivi de 0001-Jan-01 CE (ou AD). Cependant, certains astronomes faire reconnaître une année 0. Si cette variation est requise, cochez la case &lsquoUtiliser l'année zéro&rsquo
  • Le calendrier julien est supposé avoir toujours eu des années bissextiles. Puisqu'il n'y avait pas d'année 0, les années 1, 5, etc. BCE sont considérés comme des années bissextiles par ce calculateur (si l'utilisation de l'année zéro n'est pas cochée). Cependant, certaines recherches (voir ci-dessous) indiquent qu'avant l'introduction du calendrier julien en 45 avant notre ère, il n'y avait pas de cohérence dans le nombre de jours de chaque année.
  • Ce calculateur ne prend pas en compte les secondes intercalaires. Étant donné que 00:00h UTC se produit toujours à une fraction de date julienne de 0,5, il est supposé que la partie fractionnaire (qui représente les heures, les minutes, les secondes et des parties de celles-ci) des dates juliennes où une seconde intercalaire est insérée doit être &lsquostretched&rsquo à ces dates. Par conséquent, les calculs effectués pour ces dates seront inexacts jusqu'à une seconde. Étant donné que les secondes intercalaires ne sont insérées (ou théoriquement, elles pourraient être supprimées) qu'à la minuit UTC, cela se produira toujours au milieu d'un jour julien. (Remarque : le but d'une seconde intercalaire est de corriger de légères variations dans le temps qu'il faut à la terre pour tourner sur son axe. Cela n'a aucune incidence sur le nombre de jours qu'il faut à la terre pour orbiter autour du soleil, ni aucun correction des variations de celle-ci telle qu'appliquée par le calendrier grégorien)
  • Le passage du calendrier julien au calendrier grégorien a eu lieu en octobre 1582, conformément à une bulle papale publiée par le pape Grégoire XIII. Plus précisément, pour les dates le ou avant le 4 octobre 1582, le calendrier julien est utilisé pour les dates le ou après le 15 octobre 1582, le calendrier grégorien est utilisé. Ainsi, il y a un décalage de dix jours dans les dates calendaires, mais aucune discontinuité dans les dates juliennes ou les jours de la semaine : le 4 octobre 1582 (julien) était un jeudi, qui commençait à JD 2299159,5 et le 15 octobre 1582 (grégorien) était un vendredi. , qui a commencé à JD 2299160,5. Il a fallu supprimer dix dates calendaires en raison de l'erreur accumulée par le calendrier julien : sur de nombreux siècles d'utilisation, il y avait eu trop d'années bissextiles.

Le passage au calendrier grégorien ne s'est toutefois produit que comme décrit ci-dessus dans les pays catholiques romains. L'adoption du calendrier grégorien dans le reste du monde a progressé lentement. Par exemple, la Grande-Bretagne et ses colonies n'ont mis en œuvre le changement qu'en septembre 1752 (bien qu'il y ait un doute quant à la date du changement en Écosse). [L'UNIX CAL La commande reflète le changement de 1752, lorsqu'il est devenu nécessaire de supprimer Onze jours, puisque l'année 1700 avait également été considérée comme une année bissextile.]

Cela a produit quelques anomalies intéressantes. Par exemple, l'auteur espagnol Miguel Cervantes et le dramaturge anglais William Shakespeare sont tous deux décédés le même Date (23 avril 1616), mais pas le même journée! C'est parce que l'Espagne avait adopté le calendrier grégorien mais l'Angleterre ne l'avait pas encore fait.

  • UNE 4000 règle de l'année : l'astronome John Herschel a suggéré que si l'année est divisible par 4000, elle devrait ne pas être une année bissextile. Cela donne une meilleure approximation en ayant 969 années bissextiles tous les 4000 (pas 970), ce qui donne une année moyenne de 365,24225 jours. Bien qu'elle ne soit pas la plus précise des corrections proposées, elle s'inscrit parfaitement dans la séquence 4 - 100 - 400. L'UNIX CAL commande inclut cette correction.
  • UNE 3200 Règle des années, similaire à la règle des 4000 ans ci-dessus : Ceci est beaucoup plus proche de l'écart de 3220 ans, mais semble avoir peu de soutien en dehors de l'armée. L'année corrigée moyenne serait de 365,2421875 jours.
  • UNE 128 Règle de l'année : Cela supprime complètement les règles des 100 et 400 ans. La proposition est d'abandonner le 29 février pour les années divisibles par 128, à partir de 2048. C'est aussi précis que la règle des 3200 et la correction est appliquée plus uniformément. Il pourrait être mis en œuvre à tout moment avant 2048 sans avoir besoin de resynchronisation car le nombre requis d'années bissextiles a déjà été omis. [1920 n'aurait pas été une année bissextile mais 1900 aurait été également 1792

À mon avis, il serait grossier d'imposer des changements qui se produiraient si loin à l'avance aux générations futures. Qui sait, un idiot pourrait lâcher une bombe atomique ou la terre pourrait être touchée par une grosse météorite, ce qui pourrait affecter la durée de l'année, et ainsi faire sauter toute cette théorie hors de l'eau. Cependant, les dates juliennes continueront à avancer malgré tout. Étant donné que le but de cette calculatrice est de donner une corrélation précise entre les dates juliennes et les dates calendaires dans le futur, je suis d'accord avec Herschel et UNIX et j'ai modifié le JavaScript d'origine pour inclure la règle des 4000 ans.

Vous trouverez plus d'informations sur le changement de pays dans les pages de calendrier de ce site d'histoire européenne. Pour une autre liste des dates auxquelles certains pays sont passés au calendrier grégorien, consultez la section 2.2.4 de la FAQ du calendrier Claus Tøndering&rsquos.

Plus d'informations sur les calendriers et leurs histoires peuvent être trouvées dans L.E. Doggett&rsquos &ldquocalendars&rdquo chapitre du supplément explicatif à l'almanach astronomique (éd. P.K. Seidelmann, 1992, University Science Books). Remarque : Il s'agit de sites de libraires commerciaux.

Remarque : Il existe un certain nombre d'autres calculatrices de dates juliennes sur le Web : une recherche rapide sur Google a révélé celle-ci, qui fonctionne très lentement et est confuse par les dates BCE. Il suppose (comme un certain nombre d'autres) que toutes les dates du calendrier sont grégoriennes et, selon lui, JD zéro était BCE4712 (mois 0) (jour -2) ! J'avais un lien vers un pire, qui s'est trompé avant 1800 et après 2100 CE. Il a disparu depuis, mais il y en a probablement d'autres. Il faut se méfier!


5 Il a mis en œuvre le calendrier julien

Jules César a apporté plusieurs changements cruciaux au monde à son époque, dont beaucoup sont encore visibles aujourd'hui. L'un est le calendrier julien qu'il a mis en œuvre. Bien que le calendrier le plus utilisé dans le monde aujourd'hui soit le calendrier grégorien, le calendrier julien était son prédécesseur.

Avant César, Rome suivait le cycle lunaire pour établir son système de calendrier. C'était souvent déroutant et désynchronisé avec les saisons, ce qui a conduit César à faire un changement. Il a consulté un astronome et a ensuite mis en œuvre le calendrier julien, qui était plus en phase avec le cycle solaire.


Convertisseur de calendrier

Bienvenue dans le convertisseur de calendrier de Fourmilab ! Cette page vous permet d'interconvertir des dates dans une variété de calendriers, à la fois civils et informatiques. All calculations are done in JavaScript executed in your own browser complete source code is embedded in or linked to this page, and you're free to download these files to your own computer and use them even when not connected to the Internet. To use the page, your browser must support JavaScript and you must not have disabled execution of that language. Let's see.

If the box above says "Your browser supports JavaScript", you're in business simply enter a date in any of the boxes below and press the "Calculate" button to show that date in all of the other calendars.

Gregorian Calendar

The Gregorian calendar is a minor correction to the Julian. In the Julian calendar every fourth year is a leap year in which February has 29, not 28 days, but in the Gregorian, years divisible by 100 are ne pas leap years unless they are also divisible by 400. How prescient was Pope Gregory! Whatever the problems of Y2K, they won't include sloppy programming which assumes every year divisible by 4 is a leap year since 2000, unlike the previous and subsequent years divisible by 100, est a leap year. As in the Julian calendar, days are considered to begin at midnight.

The average length of a year in the Gregorian calendar is 365.2425 days compared to the actual solar tropical year (time from equinox to equinox) of 365.24219878 days, so the calendar accumulates one day of error with respect to the solar year about every 3300 years. As a purely solar calendar, no attempt is made to synchronise the start of months to the phases of the Moon.

While one can't properly speak of "Gregorian dates" prior to the adoption of the calendar in 1582, the calendar can be extrapolated to prior dates. In doing so, this implementation uses the convention that the year prior to year 1 is year 0. This differs from the Julian calendar in which there is no year 0--the year before year 1 in the Julian calendar is year -1. The date December 30th, 0 in the Gregorian calendar corresponds to January 1st, 1 in the Julian calendar.

A slight modification of the Gregorian calendar would make it even more precise. If you add the additional rule that years evenly divisible by 4000 are ne pas leap years, you obtain an average solar year of 365.24225 days per year which, compared to the actual mean year of 365.24219878, is equivalent to an error of one day over a period of about 19,500 years this is comparable to errors due to tidal braking of the rotation of the Earth.

Julian Day

While any event in recorded human history can be written as a positive Julian day number, when working with contemporary events all those digits can be cumbersome. UNE Modified Julian Day (MJD) is created by subtracting 2400000.5 from a Julian day number, and thus represents the number of days elapsed since midnight (00:00) Universal Time on November 17, 1858. Modified Julian Days are widely used to specify the epoch in tables of orbital elements of artificial Earth satellites. Since no such objects existed prior to October 4, 1957, all satellite-related MJDs are positive.

Julian Calendar

In the Julian calendar the average year has a length of 365.25 days. compared to the actual solar tropical year of 365.24219878 days. The calendar thus accumulates one day of error with respect to the solar year every 128 years. Being a purely solar calendar, no attempt is made to synchronise the start of months to the phases of the Moon.

Hebrew Calendar

Years are classified as commun (normal) or embolismic (leap) years which occur in a 19 year cycle in years 3, 6, 8, 11, 14, 17, and 19. In an embolismic (leap) year, an extra mois of 29 days, "Veadar" or "Adar II", is added to the end of the year after the month "Adar", which is designated "Adar I" in such years. Further, years may be deficient, ordinaire, ou Achevée, having respectively 353, 354, or 355 days in a common year and 383, 384, or 385 days in embolismic years. Days are defined as beginning at sunset, and the calendar begins at sunset the night before Monday, October 7, 3761 B.C.E. in the Julian calendar, or Julian day 347995.5. Days are numbered with Sunday as day 1, through Saturday: day 7.

The average length of a month is 29.530594 days, extremely close to the mean synodic month (time from new Moon to next new Moon) of 29.530588 days. Such is the accuracy that more than 13,800 years elapse before a single day discrepancy between the calendar's average reckoning of the start of months and the mean time of the new Moon. Alignment with the solar year is better than the Julian calendar, but inferior to the Gregorian. The average length of a year is 365.2468 days compared to the actual solar tropical year (time from equinox to equinox) of 365.24219 days, so the calendar accumulates one day of error with respect to the solar year every 216 years.

Islamic Calendar

Each cycle of 30 years thus contains 19 normal years of 354 days and 11 leap years of 355, so the average length of a year is therefore ((19 354) + (11 355)) / 30 = 354.365. days, with a mean length of month of 1/12 this figure, or 29.53055. days, which closely approximates the mean synodic month (time from new Moon to next new Moon) of 29.530588 days, with the calendar only slipping one day with respect to the Moon every 2525 years. Since the calendar is fixed to the Moon, not the solar year, the months shift with respect to the seasons, with each month beginning about 11 days earlier in each successive solar year.

The calendar presented here is the most commonly used civil calendar in the Islamic world for religious purposes months are defined to start with the first observation of the crescent of the new Moon.

Persian Calendar

As one of the few calendars designed in the era of accurate positional astronomy, the Persian calendar uses a very complex leap year structure which makes it the most accurate solar calendar in use today. Years are grouped into cycles which begin with four normal years after which every fourth subsequent year in the cycle is a leap year. Cycles are grouped into grand cycles of either 128 years (composed of cycles of 29, 33, 33, and 33 years) or 132 years, containing cycles of of 29, 33, 33, and 37 years. UNE great grand cycle is composed of 21 consecutive 128 year grand cycles and a final 132 grand cycle, for a total of 2820 years. The pattern of normal and leap years which began in 1925 will not repeat until the year 4745!

Each 2820 year great grand cycle contains 2137 normal years of 365 days and 683 leap years of 366 days, with the average year length over the great grand cycle of 365.24219852. So close is this to the actual solar tropical year of 365.24219878 days that the Persian calendar accumulates an error of one day only every 3.8 million years. As a purely solar calendar, months are not synchronised with the phases of the Moon.

Mayan Calendars

The Mayans believed at at the conclusion of each pictun cycle of about 7,885 years the universe is destroyed and re-created. Those with apocalyptic inclinations will be relieved to observe that the present cycle will not end until Columbus Day, October 12, 4772 in the Gregorian calendar. Speaking of apocalyptic events, it's amusing to observe that the longest of the cycles in the Mayan calendar, alautun, about 63 million years, is comparable to the 65 million years since the impact which brought down the curtain on the dinosaurs--an impact which occurred near the Yucatan peninsula where, almost an alautun later, the Mayan civilisation flourished. If the universe is going to be destroyed and the end of the current pictun, there's no point in writing dates using the longer cycles, so we dispense with them here.

Dates in the Long Count calendar are written, by convention, as:

baktun . katun . tun . uinal . kin

and thus resemble present-day Internet IP addresses!

For civil purposes the Mayans used the Haab calendar in which the year was divided into 18 named periods of 20 days each, followed by five Uayeb days not considered part of any period. Dates in this calendar are written as a day number (0 to 19 for regular periods and 0 to 4 for the days of Uayeb) followed by the name of the period. This calendar has no concept of year numbers it simply repeats at the end of the complete 365 day cycle. Consequently, it is not possible, given a date in the Haab calendar, to determine the Long Count or year in other calendars. The 365 day cycle provides better alignment with the solar year than the 360 day tun of the Long Count but, lacking a leap year mechanism, the Haab calendar shifted one day with respect to the seasons about every four years.

The Mayan religion employed the Tzolkin calendar, composed of 20 named periods of 13 days. Unlike the Haab calendar, in which the day numbers increment until the end of the period, at which time the next period name is used and the day count reset to 0, the names and numbers in the Tzolkin calendar advance in parallel. On each successive day, the day number is incremented by 1, being reset to 0 upon reaching 13, and the next in the cycle of twenty names is affixed to it. Since 13 does not evenly divide 20, there are thus a total of 260 day number and period names before the calendar repeats. As with the Haab calendar, cycles are not counted and one cannot, therefore, convert a Tzolkin date into a unique date in other calendars. The 260 day cycle formed the basis for Mayan religious events and has no relation to the solar year or lunar month.

The Mayans frequently specified dates using les deux the Haab and Tzolkin calendars dates of this form repeat only every 52 solar years.

Bah ' Calendar

The year begins at the equinox, March 21, the Feast of Naw-R z days begin at sunset. Years have their own cycle of 19 names, called the V hid. Successive cycles of 19 years are numbered, with cycle 1 commencing on March 21, 1844, the year in which the B b announced his prophecy. Cycles, in turn, are assembled into Kull-I-Shay super-cycles of 361 (19 ) years. La première Kull-I-Shay will not end until Gregorian calendar year 2205. A week of seven days is superimposed on the calendar, with the week considered to begin on Saturday. Confusingly, three of the names of weekdays are identical to names in the 19 name cycles for days and months.

Indian Civil Calendar

The National Calendar of India is composed of 12 months. The first month, Caitra, is 30 days in normal and 31 days in leap years. This is followed by five consecutive 31 day months, then six 30 day months. Leap years in the Indian calendar occur in the same years as as in the Gregorian calendar the two calendars thus have identical accuracy and remain synchronised.

Years in the Indian calendar are counted from the start of the Saka Era, the equinox of March 22nd of year 79 in the Gregorian calendar, designated day 1 of month Caitra of year 1 in the Saka Era. The calendar was officially adopted on 1 Caitra, 1879 Saka Era, or March 22nd, 1957 Gregorian. Since year 1 of the Indian calendar differs from year 1 of the Gregorian, to determine whether a year in the Indian calendar is a leap year, add 78 to the year of the Saka era then apply the Gregorian calendar rule to the sum.

French Republican Calendar

The calendar consists of 12 months of 30 days each, followed by a five- or six-day holiday period, the jours compl mentaires ou sans-culottides. Months are grouped into four seasons the three months of each season end with the same letters and rhyme with one another. The calendar begins on Gregorian date September 22nd, 1792, the September equinox and date of the founding of the First Republic. This day is designated the first day of the month of Vend miaire in year 1 of the Republic. Subsequent years begin on the day in which the September equinox occurs as reckoned at the Paris meridian. Days begin at true solar midnight. Whether the sans-culottides period contains five or six days depends on the actual date of the equinox. Consequently, there is no leap year rule en soi: 366 day years do not recur in a regular pattern but instead follow the dictates of astronomy. The calendar therefore stays perfectly aligned with the seasons. No attempt is made to synchronise months with the phases of the Moon.

The Republican calendar is rare in that it has no concept of a seven day week. Each thirty day month is divided into three d cades of ten days each, the last of which, d cadi, was the day of rest. (The word "d cade" may confuse English speakers the French noun denoting ten years is "d cennie".) The names of days in the d cade are derived from their number in the ten day sequence. The five or six days of the sans-culottides do not bear the names of the d cade. Instead, each of these holidays commemorates an aspect of the republican spirit. The last, jour de la R volution, occurs only in years of 366 days.

Napol on abolished the Republican calendar in favour of the Gregorian on January 1st, 1806. Thus France, one of the first countries to adopt the Gregorian calendar (in December 1582), became the only country to subsequently abandon and then re-adopt it. During the period of the Paris Commune uprising in 1871 the Republican calendar was again briefly used.

The original decree which established the Republican calendar contained a contradiction: it defined the year as starting on the day of the true autumnal equinox in Paris, but further prescribed a four year cycle called la Franciade, the fourth year of which would end with le jour de la R volution and hence contain 366 days. These two specifications are incompatible, as 366 day years defined by the equinox do not recur on a regular four year schedule. This problem was recognised shortly after the calendar was proclaimed, but the calendar was abandoned five years before the first conflict would have occurred and the issue was never formally resolved. Here we assume the equinox rule prevails, as a rigid four year cycle would be no more accurate than the Julian calendar, which couldn't possibly be the intent of its enlightened Republican designers.

ISO-8601 Week and Day, and Day of Year

In solar calendars such as the Gregorian, only days and years have physical significance: days are defined by the rotation of the Earth, and years by its orbit about the Sun. Months, decoupled from the phases of the Moon, are but a memory of forgotten lunar calendars, while weeks of seven days are entirely a social construct--while most calendars in use today adopt a cycle of seven day names or numbers, calendars with name cycles ranging from four to sixty days have been used by other cultures in history.

ISO 8601 permits us to jettison the historical and cultural baggage of weeks and months and express a date simply by the year and day number within that year, ranging from 001 for January 1st through 365 (366 in a leap year) for December 31st. This format makes it easy to do arithmetic with dates within a year, and only slightly more complicated for periods which span year boundaries. You'll see this representation used in project planning and for specifying delivery dates. ISO dates in this form are written as "YYYY-DDD", for example 2000-060 for February 29th, 2000 leading zeroes are always written in the day number, but the hyphen may be omitted for brevity.

All ISO 8601 date formats have the advantages of being fixed length (at least until the Y10K crisis rolls around) and, when stored in a computer, of being sorted in date order by an alphanumeric sort of their textual representations. The ISO week and day and day of year calendars are derivative of the Gregorian calendar and share its accuracy.

You can download the ISO 8601 standard from the ISO Web site to read this PDF document you'll need Adobe Acrobat Reader, which is available as a free download from Adobe's site.

Unix time() valeur

The machines on which Unix was developed and initially deployed could not support arithmetic on integers longer than 32 bits without costly multiple-precision computation in software. The internal representation of time was therefore chosen to be the number of seconds elapsed since 00:00 Universal time on January 1, 1970 in the Gregorian calendar (Julian day 2440587.5), with time stored as a 32 bit signed integer (longue in the original C implementation).

The influence of Unix time representation has spread well beyond Unix since most C and C++ libraries on other systems provide Unix-compatible time and date functions. The major drawback of Unix time representation is that, if kept as a 32 bit signed quantity, on January 19, 2038 it will go negative, resulting in chaos in programs unprepared for this. Modern Unix and C implementations define the result of the time() function as type time_t, which leaves the door open for remediation (by changing the definition to a 64 bit integer, for example) before the clock ticks the dreaded doomsday second.

Excel Serial Day Number

You'd be entitled to think, therefore, that conversion back and forth between PC Excel serial values and Julian day numbers would simply be a matter of adding or subtracting the Julian day number of December 31, 1899 (since the PC Excel days are numbered from 1). But this is a Microsoft calendar, remember, so one must first look to make sure it doesn't contain one of those bonehead blunders characteristic of Microsoft. As is usually the case, one doesn't have to look very far. If you have a copy of PC Excel, fire it up, format a cell as containing a date, and type 60 into it: out pops "February 29, 1900". News apparently travels très slowly from Rome to Redmond--ever since Pope Gregory revised the calendar in 1582, years divisible by 100 have ne pas been leap years, and consequently the year 1900 contained no February 29th. Due to this morsel of information having been lost somewhere between the Holy See and the Infernal Seattle monopoly, all Excel day numbers for days subsequent to February 28th, 1900 are one day greater than the actual day count from January 1, 1900. Further, note that any computation of the number of days in a period which begins in January or February 1900 and ends in a subsequent month will be off by one--the day count will be one greater than the actual number of days elapsed.

By the time the 1900 blunder was discovered, Excel users had created millions of spreadsheets containing incorrect day numbers, so Microsoft decided to leave the error in place rather than force users to convert their spreadsheets, and the error remains to this day. Note, however, that only 1900 is affected while the first release of Excel probably also screwed up all years divisible by 100 and hence implemented a purely Julian calendar, contemporary versions do correctly count days in 2000 (which is a leap year, being divisible by 400), 2100, and subsequent end of century years.

PC Excel day numbers are valid only between 1 (January 1, 1900) and 2958465 (December 31, 9999). Although a serial day counting scheme has no difficulty coping with arbitrary date ranges or days before the start of the epoch (given sufficient precision in the representation of numbers), Excel doesn't do so. Day 0 is deemed the idiotic January 0, 1900 (at least in Excel 97), and negative days and those in Y10K and beyond are not handled at all. Further, old versions of Excel did date arithmetic using 16 bit quantities and did not support day numbers greater than 65380 (December 31, 2078) I do not know in which release of Excel this limitation was remedied.
Having saddled every PC Excel user with a defective date numbering scheme wasn't enough for Microsoft--nothing ever is. Next, they proceeded to come out with a Macintosh version of Excel which uses an entirely different day numbering system based on the MacOS native time format which counts seconds elapsed since January 1, 1904. To further obfuscate matters, on the Macintosh they chose to number days from zero rather than 1, so midnight on January 1, 1904 has serial value 0.0. By starting in 1904, they avoided screwing up 1900 as they did on the PC. So now Excel users who interchange data have to cope with two incompatible schemes for counting days, one of which thinks 1900 was a leap year and the other which doesn't go back that far. To compound the fun, you can now select either date system on either platform, so you can't be certain dates are compatible even when receiving data from another user with same kind of machine you're using. I'm sure this was all done in the interest of the "efficiency" of which Microsoft is so fond. As we all know, it would take a computer almost forever to add or subtract four in order to make everything seamlessly interchangeable.

Macintosh Excel day numbers are valid only between 0 (January 1, 1904) and 2957003 (December 31, 9999). Although a serial day counting scheme has no difficulty coping with arbitrary date ranges or days before the start of the epoch (given sufficient precision in the representation of numbers), Excel doesn't do so. Negative days and those in Y10K and beyond are not handled at all. Further, old versions of Excel did date arithmetic using 16 bit quantities and did not support day numbers greater than 63918 (December 31, 2078) I do not know in which release of Excel this limitation was remedied.

Les références

P. Kenneth Seidelmann (ed.) Explanatory Supplement to the Astronomical Almanac . Sausalito CA: University Science Books, 1992. ISBN 0-935702-68-7. Authoritative reference on a wealth of topics related to computational geodesy and astronomy. Various calendars are described in depth, including techniques for interconversion.

The Institut de m canique c leste et de calcul des ph m rides in Paris provides excellent on-line descriptions of a variety of calendars.

by John Walker
November, MM This document is in the public domain.


Leap Year, Y2K, and Other Computer Calendar Issues

Every four years, we get a February 29th. What’s the story behind that? And how long has this been going on?

The Earth takes a bit over 365 days to orbit the sun completely – roughly 365-1/4 days. The calendar needs to adjust for that or the seasons get out of sync with the calendar.

Western Calendar History

Archaic Calendars

The Julian calendar was introduced by Julius Caesar in 46 B.C. to replace the Roman calendar after Julius had a team of calendar experts come up with the most accurate calendar possible at the time. The Julian calendar has added an extra day at the end of February every fourth year since A.D. 8.

The Roman calendar began during the month of the spring equinox, which always takes place in March. March 1 was the first day of the new year. The original Roman calendar had 10 months, each with 30 or 31 days for a total of 304 days on the calendar. The dates between December 31 and March 1 simply didn’t belong to any months.

According to tradition, Numa Pompilius, the second king of Rome, added two months, January and February, to fill the unnamed gap between December and March. These months were tacked on to the end of the year, and the tradition of a new year beginning near the spring equinox continued

The Julian calendar officially made January 1 the first day of the new year when it went into use in 45 B.C. The Julian calendar would remain in use into the 18th Century in some parts of Europe.

As Christianity became more widespread in medieval Europe, the pagan debauchery associated with the New Year celebration just wouldn’t do, and in A.D. 567, the second Council of Tours declared that January 1 would no longer be the first day of the year – without providing a replacment date. In A. D 755, the third Council of Tours said that the new year should begin on Easter – which itself can occur anywhere from March 22 through April 25 on the Gregorian calendar (using the Julian calendar, the earliest date for Easter in modern times would be April 3, 1763, and the latest was May 8, 1983).

Depending on where and when dates were recorded, the new year might begin on March 1, January 1, March 25, December 25, or the Saturday between Good Friday and Easter Sunday.

A History of Leap Year

Egypt first used a lunar calendar with an average of 354 days per year over 5,000 years ago. This quickly went out of sync with the seasons, so a 360 day civic calendar was created with 36 weeks of 10 days and three seasons of 12 weeks. Again, the seasons and calendar got out of step, but only one-third as quickly as with the lunar calendar.

Rather than revise its 360 day calendar, Egypt created a 365 day calendar with a 5-day month at the end of the year. This did not include a leap year, but it was the most accurate yet.

In 238 BC, Ptolomy III introduced the Ptolemaic calendar with a leap year every four years. This was where Julius Caesar got the idea to add an extra day to the Roman calendar every fourth year – and it was only after the Roman emperor Augustus introduced the Roman calendar to Egypt that the change-resistant Egyptians finally adopted Ptolomy’s idea.

The Gregorian Calendar

By the 16th Century, the fact that the year isn’t quite 365.25 years had moved the calendar and the seasons apart by 10 days. The Gregorian calendar took into account that the year is actually 365.2425 days long by doing the following:

  1. When the Gregorian calendar was first adopted in 1852, the date on the calendar jumped forward 10 days to correct the accumulated error in the Julian calendar. (When the Julian calendar went into effect, it added 80 days to create a single 445 day year
  2. Leap year was dropped in every year that is a multiple of 100, such as 1900.
  3. However, leap year was not dropped if that year is also a multiple of 400, as was the year 2000.
  4. And for good measure, the January 1 would henceforth be the first day of the year (again).

The Gregorian calendar is as good as could be devised in the 16th Century. It only varies from the solar year by 23 seconds, which means the difference takes over 3,200 years to add up to a single day.

The biggest problem with the Gregorian calendar had nothing at all to do with the calendar. The problem was the Reformation, which made some nations skeptical if not downright opposed to anything coming from the Roman Catholic Church. It took the Calendar Reform Act of 1750 to get the United Kingdom and its dominions to move from March 25 as the start of the year and drop the Julian calendar in favor of the Gregorian.

It’s very important for historians and genealogists to know when a particular state or nation changed January 1 as the first day of the year.

Calendars and Computers

Early home computers didn’t have clock chips. If they even supported a date-time stamp, the user had to enter the date and time when starting up the computer. Few of those home computers made it into the 21st Century, so the fact that some didn’t properly support 4-digit years never became a big deal, especially in the 8-bit world.

The Y2K Problem

Problem is, the original IBM PC, introduced in 1981. was designed to run an extension of the 8-bit CP/M operating system, and its designers stuck with two digits when storing the year. This is the genesis of the infamous Y2K problem that was expected to cause all kinds of catastrophes as the calendar advanced to January 1, 2000.

Planes would crash. Elevators would stop working. Pacemakers would quit. Water would no longer come out of the faucet. And ATMs would be unable to dispense cash, so you’d better stock up in advance. Seriously, these were some of the Y2K expectations.

Fortunately Microsoft delivered Windows Me and most PC makers had Y2K-ready hardware in the months leading up to January 1, 2000. It was a great time to be selling PCs and Windows upgrades.

There was a secondary Y2K problem: Programmers who didn’t use 4-digit years or who didn’t understand the Gregorian calendar made 2000 a leap year.

No Y2K Problem Here

Unix, a nulti-user operating system that goes back to 1970, never had a Y2K problem. It counts time in seconds since the start of January 1, 1970 – and the oldest Unix implementations won’t have any problem until January 19, 2038. That’s when the signed 32-bit integer that handles the timestamp overflows. The Unix world has about 22 years to figure things out, and with most CPUs running at 64 bits nowadays, it’s not an insurmountable problem for newer hardware.

Even the oldest Macs have no Y2K problem. The original 1984 Macintosh can handle dates into 2040, although the Classic Mac OS won’t allow users to set dates beyond December 31, 2019. On top of that, it can’t run System 6 or 7, so it may not even be able to set recent dates. Anyhow, 2019 is not far off – but then, how many 680ࡦ Macs remain in use? Apple tested Mac OS version 7.5.5, 7.6.1, 8.1, 8.5, 8.5.1, and 8.6 in advance of January 1, 2000 and declares them fully compliant with Y2K.

Maybe in the next three years, someone will patch System 6 through Mac OS 9 for this. Peut être pas. All 680ࡦ processors are 32-bit CPUs, so a 64-bit timestamp probably isn’t a solution. While they’re at it, fixing the outdated Daylight Saving Time changeover dates would also be nice. There’s no way to fix that on these ancient Macs.


Voir la vidéo: L Effondrement du point de vue biblique


Commentaires:

  1. Gadi

    Je vous suis très reconnaissant pour l'information. Je l'ai utilisé.

  2. Malataxe

    Je me suis joint à tous ci-dessus. Nous pouvons communiquer sur ce thème.

  3. Yakov

    Ne dépongez pas! Plus joyeusement!

  4. Yogrel

    Cela ne m'approche pas. Qui d'autre, qu'est-ce qui peut inciter?



Écrire un message